Lettre d’un Simon à un autre

LETTRE OUVERTE
Lettre d’un Simon à un autre

Cher Simon

Tu me permettras cette familiarité puisqu’on se connait.  On s’est côtoyé (beaucoup), on a appris à se connaitre et à se respecter tout au long de la dernière campagne électorale.

Je fais mienne la lettre suivante initié par Mouvement Démocratie Nouvelle.  Tu en recevras sans doute des centaines d’exemplaires mais je me permets de modifier un peu ma version pour la personnaliser.  Tu m’excuseras d’en envoyer également une copie au média car je désire m’exprimer publiquement sur la question.

La réforme du mode de scrutin fut un enjeu cher à mon cœur et très souvent discuté lors des dernières élections. J’avais même écrit en mai 2018 un texte dans les médias[i] décriant la position des candidats Libéraux de la Mauricie sur la question.  Comme candidat dans Maskinongé, tu avais soutenu la position de ton parti sur la réforme de scrutin. Maintenant élu député de Maskinongé, tu auras un rôle crucial à jouer quant aux amendements au projet de loi qui a été déposé et au processus qui mènera à sa mise en application. Selon les informations qui ont été partagées dans les médias, certains éluEs ont fait part de leurs réserves et que cela explique en partie pourquoi le gouvernement a décidé de soumettre l’application de la réforme à un référendum, ce qui a pour conséquence de reporter l’utilisation du nouveau mode de scrutin au-delà des prochaines élections. L’impossibilité de procéder dans les délais n’étant qu’un prétexte donné à la population pour retarder ce changement. Je présume que tu ne fais pas partie de ces élus.

Les délais additionnels qu’impliquerais ce référendum, qui risque de compromettre l’application de la réforme, m’inquiètent. D’autant plus qu’il n’en a jamais été question lors de la campagne électorale et jusqu’à tout récemment.

Je tiens à te communiquer mon appui à la réforme proposée et à sa mise en application pour les prochaines élections. Le gouvernement a la légitimité et les moyens d’agir pour mettre en œuvre le mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire avec listes régionales pour les élections générales de 2022.  Il est plus que temps que le Québec rejoigne la majorité des pays industrialisés et se dote d’un système où chaque voix compte et où les résultats sont représentatifs de la volonté populaire.

J’espère que tu encourageras tes collègues à appuyer l’adoption d’une réforme du mode de scrutin qui respectera les principes de l’entente transpartisane signée en mai 2018 et qui suscitera l’adhésion des deux autres partis signataires. Les citoyens et citoyennes de Maskinongé  méritent qu’on ne reporte pas une nouvelle fois l’adoption d’un mode de scrutin qui permet de refléter leur volonté, et tu as le pouvoir de réaliser cette avancée historique en suscitant l’adhésion de ton caucus.

Ton parti s’est engagé lors de la dernière campagne électorale à procéder avec cette réforme d’ici les prochaines élections. Ton chef a répété à plusieurs reprises cet engagement depuis votre élection, en précisant qu’un consensus qui obtiendrait l’appui des deux autres partis signataires de l’entente serait suffisant pour aller de l’avant.

Peux-tu indiquer à la population de Maskinongé quelle est ta position personnelle quant à la réforme du mode de scrutin et peux-tu nous assurer que tu effectueras les représentations nécessaires auprès de tes collègues élues et élus pour que cette réforme soit mise en application à temps pour les élections de 2022?

Je compte sur toi pour veiller à l’avancement de nos intérêts démocratiques.   Je demeure disponible si je peux être d’une quelconque assistance pour faire valoir la volonté citoyenne auprès des décideurs politiques.

Je te remercie, cher Simon, pour ton attention et ta précieuse collaboration.

Très cordialement et amicalement,

Simon Piotte

Ancien candidat de QS dans Maskinongé

 

[i] https://www.lechodemaskinonge.com/opinion/pour-que-tout-le-monde-y-gagne/

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des