80 nouvelles places en garderies à Saint-Barnabé

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

80 nouvelles places en garderies à Saint-Barnabé
De gauche à droite : Simon Allaire, député de Maskinongé, Guillaume Laverdière, maire de Saint-Barnabé, Dominique Leblanc et Denis Courchesne, propriétaire de la garderie L'atelier de la petite enfance 2. (Photo : courtoisie - Marie-Pierre Leblanc)

SAINT-BARNABÉ. Le député provincial de Maskinongé, Simon Allaire, a fait l’annonce de la création de 140 nouvelles places en services de garde éducatifs à l’enfance dans sa circonscription. Avec les 114 places annoncées au printemps 2021, le total est maintenant porté à 254 dans l’ensemble des garderies.

Cet ajout s’inscrit dans l’objectif de 17 000 places prévues dans le Grand chantier pour les familles, une initiative du gouvernement du Québec. Jusqu’à maintenant, 16 097 ont été créées à l’échelle provinciale, depuis le lancement du projet en octobre dernier. À plus long terme, le gouvernement veut s’assurer à ce que chaque enfant puisse avoir accès à une place en garderies d’ici 2025, dans toutes les régions du Québec.

Simon Allaire s’est dit très réjouit de cette annonce. Il est confiant que ces nouvelles places vont permettre à plus de parents dans le comté de reprendre le marché du travail, notamment les femmes. « C’est clair qu’on est à l’écoute des familles. Elles nous ont exprimé de façon très évidente le manque de place, alors je pense que le gouvernement a agi assez rapidement, et on a déjà annoncé plus de 250 places seulement dans Maskinongé, ce qui est quand même énorme, » explique M. Allaire.

Cette annonce touche notamment la municipalité de Saint-Barnabé, où un nouveau service de garde éducatif verra le jour. Projet entrepris par Dominique Leblanc et Denis Courchesne, L’atelier de la petite enfance 2 comptera 80 places, dont 20 réservées aux poupons. Selon le maire de la ville, Guillaume Laverdière, il s’agit d’une belle initiative de la part du gouvernement qui fera avancer la communauté de Saint-Barnabé.

« C’est sûr que je suis très heureux. Depuis que j’ai été élu maire, je travaille intensivement sur le besoin des places en garderies, et l’appel a été entendu, » explique le maire Laverdière. « Je suis très heureux que L’atelier de la petite enfance s’établisse à Saint-Barnabé, parce que c’est un service essentiel de nos jours, des parents l’attendent, des femmes l’attendent pour pouvoir retourner sur le marché du travail. On est en pénurie de main d’œuvre. Dynamiquement, c’est très positif pour Saint-Barnabé. »

Denis Courchesne et Dominique Leblanc dirigent déjà une garderie à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. L’atelier de la petite enfance 2 constitue pour eux une opportunité d’instaurer une deuxième installation à Saint-Barnabé. M. Courchesne croit que cette annonce va pouvoir apporter un soulagement à au moins 80 parents dans la région, et il a bien hâte de se mettre au travail.

« Cette nouvelle va donner une chance aux enfants d’avoir une garderie de qualité qui va s’implanter ici à Saint-Barnabé Nord. Plusieurs familles comptent un parent qui doit rester à la maison compte tenu du manque de place, donc ça va aussi aider côté financier, avec des places à 8,70$ par enfant, des garderies subventionnées, donc ça va faire du bien à tout le monde, » indique M. Courchesne.

Ils ont tous les trois tenus à remercier Simon Allaire pour son travail dans le dossier, expliquant qu’il a grandement contribué à l’attribution de ces places dans la circonscription de Maskinongé.

Cette annonce a été faite conjointement avec celle de l’ajout de 60 places au Centre de la petite enfance (CPE) Gribouillis, à Louiseville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires