Première victoire en carrière pour Jimmy Pellerin

Première victoire en carrière pour Jimmy Pellerin
Jimmy Pellerin et son partenaire Steve Lajoie. (Photo : Photo Audrey Blais)

Classique internationale de canots de la Mauricie

DÉFI SPORTIF. Après un périple de trois jours et 200 kilomètres qui reliaient La Tuque à Trois-Rivières, le tandem composé de Jimmy Pellerin et Steve Lajoie a finalement réussi à monter sur la plus haute marche du podium lors de la 86e Classique internationale de canots de la Mauricie.

Pour Jimmy Pellerin, cet homme de Saint-Étienne-des-Grès, il s’agissait d’une première grande victoire en carrière en C2 lors de cet événement. «C’était ma douzième classique et ça faisait quatre ans que je finissais troisième. Je commençais à avoir hâte que ça soit mon tour, signale-t-il. Cette année, j’ai fait la Classique avec Steve Lajoie et c’est pas mal un des meilleurs canotiers. En sachant que j’étais avec lui, je me suis préparé en conséquence.»

Un peu plus tôt en saison, les vainqueurs avaient également remporté les honneurs de la General Clinton Canoe Regatta, à Cooperstown, dans l’État de New York. Pour cette course, la première tranche de la Triple couronne de canots long parcours, les deux canotiers étaient jumelés ensemble pour la première fois. Au début du mois de septembre, ils ont répété l’exploit lors de la Classique internationale de canots de la Mauricie. «Nous étions deux équipes vraiment égales, nous et la deuxième position occupée par mon frère Mathieu et Matt Meersman. On a fini 12 secondes en avant d’eux à la fin. Je pense que nous étions meilleurs au point de vue stratégique et c’est ce qui nous a permis d’aller chercher un 15 secondes d’avance lors de la deuxième journée. La classique s’est vraiment jouée à ce moment-là», raconte le Stéphanois.

Quant à son expérience personnelle lors de cette compétition présentée dans sa région, Jimmy Pellerin estime n’avoir pas eu à faire face à des défis majeurs. «Il y a eu un peu de vent et un peu de vagues de bateau à la deuxième étape dans le coin de Saint-Roch-de-Mékinac, mais sinon dans l’ensemble, ça s’est bien déroulé. Il n’y a pas eu vraiment d’intempéries. Ç’a été une belle classique. Tout a bien été de notre côté», juge-t-il.

Jimmy Pellerin et son partenaire Steve Lajoie. Photo Jonathan Cossette

Chaque année, Jimmy Pellerin s’adonne à un minimum d’heures d’entraînement pour parvenir à accomplir ce type de défis sportifs. «Quand tu as des attentes et que tu es plus exigeant, ça prend un bon entraînement et souvent tu dois travailler là-dessus à l’année. C’est exigeant et ça demande de l’endurance. Pour ma part, ça fait sept ou huit ans que dès que la saison de canot se termine, je commence à me préparer à la saison de ski de fond pour faire des compétitions. Et aussitôt que possible, quand l’hiver se termine, je me remets au canot», explique le canotier expérimenté.

Une histoire de famille

Chez les Pellerin, le canot, c’est véritablement une passion partagée. En plus de Jimmy, ses deux frères Mathieu et Tommy sont également des canotiers aguerris et ont eux aussi participé à la Classique internationale de canots de la Mauricie cette année. «C’est super le fun que mes frères participent aussi. C’est mon frère Mathieu qui nous a chauffés vraiment beaucoup. Lui, il avait déjà gagné la Classique deux fois. Je savais qu’il serait très difficile à battre. Ç’a vraiment été une compétition fairplay dans le sens où on compétitionnait contre lui et son partenaire, mais quand on avait la chance et qu’il n’avait rien à jouer, on essayait de s’arranger pour que les deux canots ne soient pas dans le trouble et qu’on ne donne pas de misère pour rien à l’autre équipe. Avant les portages, on se concédait aussi le débarquement pour ne pas trop se bousculer. C’était plus agréable cette année pour ça», souligne-t-il.

«Il y avait une grande rivalité amicale. Les deux, on voulait la victoire, mais on voulait vraiment jouer ça sur l’eau, pas dans un endroit inutile.»

À l’occasion, les Pellerin font équipe ensemble pour différentes compétitions. Toutefois,  impossible de savoir pour l’instant s’ils partageront le même canot lors d’une prochaine Classique internationale de canots de la Mauricie. Une chose est certaine, Jimmy Pellerin sera sur la ligne de départ l’an prochain pour défendre son titre avec un adversaire qui sera choisi quelques mois avant la compétition.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des