Plus de 200 cyclistes pédaleront pour vaincre la sclérose latérale amyotrophique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Plus de 200 cyclistes pédaleront pour vaincre la sclérose latérale amyotrophique
(Photo : Photo courtoisie)

DÉFI. Du 23 au 25 août, plus de 200 cyclistes et bénévoles participeront à la 12e édition du  Roulez pour vaincre la SLA propulsé par TELUS Santé, le seul événement cycliste annuel en soutien à la Société de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) du Québec.

Des participants de tous âges et tous niveaux seront transportés à vélo dans les décors du de la Mauricie et du Centre-du-Québec dans l’espoir de mettre fin à la SLA.

Les participants pédaleront de 70 à 120 km par jour sur une durée de un à trois jours avec objectif de collecter 250 000$ afin de soutenir les services de soutien offerts aux familles touchées par la SLA, en plus de la recherche sur cette maladie incurable.  «Chaque année, le Roulez pour Vaincre la SLA réunit des gens de partout au Québec qui ont tous été touchés de près ou de loin par la SLA et qui entretiennent l’espoir de mettre fin à cette maladie. C’est un événement humain, chaleureux et rempli d’émotion grâce auquel la Société peut continuer à offrir des services personnalisés aux familles touchées par la SLA», affirme Claudine Cook, directrice générale de la Société de la SLA du Québec.

Depuis sa création en 2008, le Roulez pour Vaincre la SLA aura permis de récolter 2,3 millions de dollars, une fierté pour l’organisme.

En plus de financer des projets de recherche canadiens de pointe sur la SLA, le Roulez pour Vaincre la SLA contribue directement à offrir du soutien aux familles québécoises aux prises avec la SLA.  Pour la trifluvienne Angèle Doucet et son mari Pierre, atteint de la SLA depuis maintenant neuf ans, les services de la Société de la SLA du Québec sont indispensables en complémentarité aux services offerts par le réseau de la santé. Depuis que le diagnostic de Pierre est tombé en 2011, le couple bénéficie d’un soutien financier, psychosocial et technique, ce qui facilite son quotidien.  «L’impact de tous les services de la Société de la SLA du Québec sur notre qualité de vie est énorme. Le contact avec les autres membres de la Société qui sont devenus des amis et le fait de savoir qu’il y a un réseau d’entraide et des personnes à l’écoute nous permettent de garder le moral et de rester positifs», confie madame Doucet.

La SLA en chiffres:

  • Aussi connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig, la SLA est une maladie neurodégénérative incurable dont l’espérance de vie moyenne après le diagnostic est de 2 à 5 ans;
  • Les personnes qui en sont atteintes perdent graduellement leur capacité à marcher, parler, avaler et finalement à respirer au fur et à mesure que les neurones moteurs sont détruits. Elles deviennent ainsi prisonnières de leur corps, sans perdre leurs facultés intellectuelles, ni leurs sens.
  • Au Canada, on compte de 2 500 à 3 000 personnes atteintes de la SLA, dont environ 600 au Québec;
  • Pour chaque nouveau diagnostic de SLA, un décès survient.
  • La SLA peut tomber sur n’importe qui : 90% des cas sont sporadiques, 10% des cas sont héréditaires.
Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des