«Nous sommes amèrement déçus de leur position» – Mike Touzin

Par superadmin
«Nous sommes amèrement déçus de leur position» – Mike Touzin
L'Association du hockey mineur de Louiseville souhaite que les municipalités de la région aident les joueurs de hockey.

HOCKEY. L’Association du hockey mineur de Louiseville (AHML) se dit très déçue de la réponse obtenue du conseil municipal à la suite de sa demande de révision à la baisse de son tarif de location de la glace du Centre sportif.

Il y a deux semaines, TC Media vous annonçait que la Ville de Louiseville avait rejeté la demande de l’AHML et maintenait le tarif à 80$ l’heure (92$ incluant les taxes) plutôt que de le réduire à 65$ comme l’indiquait la demande.  

«Nous sommes l’organisme qui prend le plus d’heures de glace par année. On estime notre utilisation à plus de 650 heures. Quand tu prends autant d’heures de glace, tu peux t’attendre à avoir le meilleur tarif et présentement on ne l’a pas», déplore Mike Touzin, président de l’AHML.

Cette décision de la Ville ne sera pas sans conséquence, selon le président. «C’est malheureux comme situation et ce sont les jeunes qui vont en souffrir. Des parents ne pourront plus payer et on va perdre plusieurs joueurs. Pour d’autres, ils vont décider d’aller jouer ailleurs et je ne peux pas les empêcher. Deux municipalités ont compris le message que c’est important d’encourager leurs jeunes, soit Yamachiche et Saint-Édouard-de-Maskinongé. Espérons que les autres municipalités vont embarquer très bientôt», souhaite-t-il.

Déjà, dès la prochaine saison, l’AHML s’attend à perdre au moins une quinzaine de joueurs. La raison est simple, chaque jeune devra débourser plus de 400$ pour l’année uniquement pour les heures de glace et au moins 230 $ pour l’inscription. «Ça commence à faire beaucoup d’argent. Imaginez si les parents ont plus qu’un enfant qui veut jouer au hockey! Même pour un seul joueur, je ne suis pas certain que les parents seront intéressés à débourser autant».

Une seule solution

Face à cette situation, l’Association de hockey mineur de Louiseville voit une seule solution possible pour diminuer les coûts qui attendent les parents. «Le seul moyen qui reste, c’est que les parents se tiennent ensemble et fassent comprendre à toutes les municipalités qu’elles doivent aider les jeunes. Si les gens de l’extérieur ne viennent plus jouer chez nous, les jeunes de Louiseville ne pourront plus jouer ici eux non plus, car on n’aura pas suffisamment de joueurs pour faire des équipes. On s’attend à frapper un mur, ça s’en vient!», s’inquiète Mike Touzin.

Ce dernier rappelle qu’il y a trois ans, la Ville avait fait une présentation à toutes les municipalités sur le Centre sportif, son utilisation et les coûts rattachés, mais que très peu de municipalités se sont montrées intéressées à contribuer financièrement.

Réunion importante

L’Association du hockey mineur de Louiseville convoque tous les parents des joueurs de hockey à une réunion spéciale. Cette assemblée aura lieu le 21 mars prochain à 19h au deuxième étage de l’aréna. À l’ordre du jour, seul le sujet des coûts relatifs à la location de la glace du Centre sportif sera abordé.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires