Les Royaux champions de la LBRM

Par superadmin

Les Royaux de St-Étienne-des-Grès sont parvenus à remporter un premier championnat après trois décennies d’attente, cette fois face aux Tigres de Maskinongé par une victoire de 9 à 5 sur le terrain adverse.

La formation de Dany Milette s’est montrée solide à tous points de vue en plus de miser sur l’artilleur étoile Jean-François Paquet qui a tiré une solide performance. Les Royaux ont soulevé le trophée le plus convoité de cette ligue devant près de 500 personnes qui assistaient à ce duel samedi dernier.

Un moment qu’attendaient avec impatience plusieurs joueurs, mais également le pilote des visiteurs. «C’est quelque chose de mémorable qui nous arrive actuellement. Les gars ont été à la guerre et ç’a rapporté. Aujourd’hui, je peux dire qu’on avait une solide formation avec la gang de St-Boniface et de Saint-Étienne, un mélange de vétérans avec de bons jeunes, notre lanceur Jean-François Paquet a tiré une solide performance, Patrick Flageol est arrivé ici avec le couteau entre les dents et a produit un circuit important en début de match, sans oublier aussi le circuit du vétéran Raymond Gervais qui a été le tournant du match», indique Dany Milette en célébrant ce championnat.

L’entraîneur des rouges n’a pas hésité à reconnaître le désir de vaincre dès le début de la rencontre de ses importants piliers.

«Quand j’ai vu Patrick Flageol, Denis Paquin et Raymond Gervais arrivés au terrain avec déjà en tête de soulever la coupe, ces leaders-là» méritent ce qui arrive en ce moment. Malgré sa blessure au bras, Paquet a livré une bonne bataille et l’adversaire n’a pas connu autant de succès qu’à l’habitude en offensive. Je suis bien fier de ma bande», lance-t-il quelques minutes après le dernier retrait.

Le protêt est retiré

Malgré le dépôt de protêt de l’entraîneur René Vertefeuille suite à un changement impliquant un frappeur désigné, ce dernier affirmait en fin de rencontre qu’il n’y donnerait pas de suite. «Je ne donnerai pas suite à mon protêt, je suis fair-play et je leur donne le crédit. Ils ont tiré une bonne performance, Jean-François Paquet a connu une excellente rencontre, c’est un match qui a tourné de leur côté», admet Vertefeuille.

Fier de la saison qu’il a connu, l’entraîneur des Tigres n’a pas eu peur de dire que les Royaux ont été opportuns et qu’il s’agissait d’une excellente série que venaient de se livrer les deux formations. «Mes gars n’ont pas baissé les bras en aucun temps, on a passé proche. Cette série a été excellente, on avait deux bonnes formations et on voit le résultat aujourd’hui. Je dis félicitations aux Royaux et merci à tous les personnes qui sont venues nous encourager, on a eu d’excellentes foules», relate René Vertefeuille, vraisemblablement déçu du scénario final.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires