Les Condors sont à un match du bonheur

Par superadmin

Les Condors de St-Maurice ont pris une sérieuse option pour éviter de revivre le cauchemar de l’an dernier, alors qu’ils s’étaient inclinés en finale de la LBRM. Les vices-champions de 2011 ont battu les Aigles à St-Paulin 3 à 2 dimanche après avoir vaincu ces derniers 4 à 1 vendredi.

C’est une longue balle de Simon Veillette en troisième manche qui s’est avérée être le moment marquant du match. Alors que Jonathan Goyette occupait le premier coussin grâce à un but sur balles, Veillette a retroussé l’offrande de Jean-François Roberge tout juste de l’autre côté de la clôture, au champ centre. Cette longue balle donnait la priorité 3 à 1 aux visiteurs.

Mathieu Damphousse s’est présenté le premier au bâton pour les Aigles en fin de troisième. Il a donné toutes les raisons d’y croire à son équipe au moyen d’un élan qui faisait voyager la balle au pays des coups de circuit; c’était 3 à 2.

Puis en cinquième manche, Fabien Dubé avec un simple, Mathieu Damphousse et Jean-François Roberge, à l’aide de buts sur balles, ont rempli les sentiers. Par contre, le partant, Francis Désilets s’est sorti de l’eau chaude en forçant Anthony Pelletier à se compromettre dans un optionnel et Simon Milette à frapper un ballon à l’arrêt-court.

La défensive des Condors a fait le travail pendant le reste de la rencontre pour permettre à St-Maurice de s’approcher à un match du bonheur dans la bataille des oiseaux.

Jean-François Roberge et Francis Désilets ont connu un bon match, oeuvrant tous deux pendant les sept manches. Le lanceur des Aigles s’est toutefois voulu un peu trop généreux, allouant pas moins de six buts sur balles dans l’affrontement.

Un match à la fois

Fort conscient que ses protégés n’ont plus droit à l’erreur, le gérant des Aigles, René Turner, veut se concentrer sur le prochain affrontement et oublier la série pour l’instant.

«Il faut les jouer une par une. On va se rendre à St-Maurice pour gagner le troisième match», expliquait-il.

Selon lui, la joute aurait facilement pu tourner en sa faveur.

«On a perdu par un point, on a manqué d’opportunité. Mais je crois que nous avons été plus menaçants qu’eux toute la partie», suggérait-il.

Son homologue René Gervais ne voulait surtout rien tenir pour acquis et s’est montré très respectueux envers l’adversaire.

«Premièment, je dois dire que l’équipe de St-Paulin est une très bonne équipe. Le match aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre. Nous avons profité d’une bonne performance de notre lanceur», se réjouissait-il.

La série 3 de 5 se poursuivra dès la fin de semaine prochaine, l’horaire n’était pas encore déterminé au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires