Le Rallycross a perdu des joueurs, mais pas de son intérêt

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Le Rallycross a perdu des joueurs, mais pas de son intérêt
(Photo : Marie-Eve Alarie)

Quelques équipes de tête ont décidé de se retirer de la série de Rallycross FIA World,faisant en sorte que plusieurs gros noms ont quitté le navire. C’est le cas pour le vainqueur des deux dernières épreuves présentées à Trois-Rivières et champion au classement des pilotes en 2018, Johan Kristoffersson, qui roulait chez Volkswagen.

Kristo a décidé de poursuivre sa carrière en World Touring Car Cup OSCARO avec l’équipe de Sébastien Loeb Racing Volskwagen Motorsport. Celui qui était habitué de sabrer le champagne occupe actuellement le 15e rang au championnat des pilotes.

Mattias Ekstrom (2e au championnat), Sébastien Loeb (4e en 2018) et Kevin Eriksson ont aussi changé de volant, alors que le vainqueur de la première édition de Rallycross FIA World présentée à Trois-Rivières, Petter Solberg, s’est retiré de la compétition

«Ça amène une nouvelle dynamique, fait remarquer le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère. Pourquoi? Parce que le championnat n’a jamais été aussi ouvert. Il n’y a jamais eu autant de possibilités à savoir qui sera le gagnant. L’an dernier, Kristoffersson avait gagné 11 des 12 courses, en plus d’en gagner 9 l’année d’avant, alors ça tournait en rond. Les nombreux départs ajoutent du suspense et il y a déjà eu des coups de théâtre cette saison. Ça amène davantage de parité.»

Les plus fervents amateurs de Rallycross reconnaîtront néanmoins les frères Kevin et Timmy Hansen, Andreas Bakkerud, Niclas Grönholm, Janis Baumanis, Timur Timerzyanov, Reinis Nitiss, Anton Marklund et Cyril Raymond les 3 et 4 août à Trois-Rivières.

Grönholm à surveiller

Après six épreuves, Kevin Hansen domine le classement des pilotes avec 131 points devant son frère Timmy (125). Bakkerud suit non loin dernière avec 109 points. Grönholm (96), Baumanis (89) et Timerzyanov (78) occupent les positions 4, 5 et 6 au classement.

À moins que Timmy Hansen réussisse un week-end sans faille, Trois-Rivières verra un nouveau pilote monter sur la première marche du podium.

Rallycross RX2

Du côté de la sous-catégorie RX2, le vainqueur de l’épreuve trifluvienne 2018, Oliver Eriksson, sera à surveiller, lui qui a remporté quatre des cinq duels cette saison. Il domine le classement des pilotes avec 136 points, suivi de près par le Finlandais Jesse Kallio (122).

Fraser McConnell occupe le troisième rang avec 100 points en banque, devant Ben-Philip Gundersen (99) et Sami-Matti Trogen (83).

L’an dernier, Eriksson l’avait emporté devant Guillaume De Ridder et Cole Keatts tandis qu’en 2017, Cyril Raymond dominait l’épreuve d’un bout à l’autre, devançant ce même De Ridder et Tanner Whitten au fil d’arrivée.

De Ridder vient d’ailleurs de faire le saut en Rallycross FIA World avec Renault Clio RS. Il n’a que 13 points au compteur. Il est accompagné de Raymond pour qui ça se passe un peu mieux, lui qui a récolté 45 points.

Rallycross FIA World

Podiums au GP3R

  • 2014 : Solberg, Marklund et Timerzyanov
  • 2015 : Davy Jeanney, Toomas Heikkinen et Tanner Foust
  • 2016 : Timmy Hansen, Bakkerud et Kristoffersson
  • 2017 : Kristoffersson, Solberg et Loeb
  • 2018 : Kristoffersson, Timmy Hansen et Loeb
Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des