La surface de dek hockey nommée en l’honneur d’André Lamy

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
La surface de dek hockey nommée en l’honneur d’André Lamy
Richard Boies, arbitre en chef de la LDHL, Murielle Bergeron-Milette, conseillère municipale, André Lamy, instigateur du projet, Michaël Marquis, président de la LDHL, Audrey Castonguay, capitaine et Yvon Deshaies, maire de Louiseville. (Photo : Photo courtoisie – Ville de Louiseville)

Dek hockey Lamy de Louiseville

LOUISEVILLE. La contribution d’André Lamy à la réalisation du projet de surface de dek hockey a été soulignée de belle façon, le 6 mai dernier, à Louiseville. Le conseil municipal a décidé, de façon unanime, de nommer cette infrastructure sportive en son nom.

André Lamy a fait le saut en politique lors des élections municipales de 2013 avec le profond désir de doter la Ville de Louiseville de cette infrastructure. L’objectif visé était d’offrir la possibilité à la population locale de pratiquer ce sport en forte croissance à proximité de leur domicile. Aussitôt élu comme conseiller municipal, il a pris les moyens nécessaires pour réaliser ce projet évalué à 150 000$.

«C’est lui qui a participé le plus à sa réalisation et qui l’a piloté. Il a vraiment pris le dossier en mains. Il a travaillé très fort pour amasser des fonds. Aujourd’hui, c’est notre façon de lui dire merci», souligne Yvon Deshaies, maire de Louiseville.

Ce dernier précise que l’appellation du terrain de dekhockey se limite à Lamy afin de respecter une règle de la Commission de toponymie du Québec qui stipule que seuls des noms de personnes décédées depuis au moins un an peuvent servir à des fins de désignation commémorative.

Le Louisevillois a notamment participé au montage financier de ce projet en allant chercher près de 80 000$ en commandites dans la communauté. La MRC de Maskinongé avait accepté de participer au projet pour un montant de 45 000$ alors que la Ville de Louiseville s’était déjà engagée à fournir 25 000$.

«André avait promis de réaliser ce projet lors de sa campagne électorale. Il a tenu parole. On est fier de ce projet qui profite à l’ensemble de la communauté. La surface est occupée pratiquement tous les soirs de la semaine. On parle de 40 équipes et de plus de 500 joueurs. Ça sert aussi aux élèves de l’école secondaire dans les cours d’éducation physique», explique M. Deshaies.

«J’ai mis beaucoup d’efforts parce que j’étais convaincu du succès qu’aurait ce projet»

– André Lamy

La construction de cette infrastructure municipale a débuté en 2016 et a pris fin un an plus tard. «On voit aujourd’hui que c’est populaire. Des jeunes et des moins jeunes jouent au dek hockey. C’est très bon pour notre ville et c’est bien aimé. C’est un sport pas trop dispendieux et ça permet de faire beaucoup d’exercice», confie le maire.

Un bel accomplissement

André Lamy exprime beaucoup de fierté par rapport à ce projet. Présent lors de l’inauguration de la surface, M. Lamy s’est dit très heureux de l’engouement créé avec l’ajout de cette infrastructure sportive à Louiseville. Il estime également que cette décision du conseil municipal représente une belle marque de reconnaissance envers le travail qu’il a accompli.

«J’étais très émotif lorsque le maire m’a appelé pour me dire ça et surtout très ému. C’est un bel honneur. J’ai mis beaucoup d’efforts parce que j’étais convaincu du succès qu’aurait ce projet», partage-t-il.

«Après l’aréna, c’est l’infrastructure sportive où il y a le plus de monde à Louiseville. Ça correspond au besoin imminent que je voyais. Il y avait un intérêt régional à ce projet-là. J’étais certain que ça fonctionnerait bien. Les gens devaient aller à l’extérieur pour jouer au dek hockey. On avait une possibilité localement et il y a une très belle réponse depuis l’ouverture de la surface», poursuit-il.

Par ailleurs, le conseil municipal devrait faire l’inauguration du parc de planche à roulettes lors des prochains jours. Cet endroit portera le nom de l’Éveil, permettant ainsi une association directe à la Maison de jeunes l’Éveil jeunesse de Louiseville.

 Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des