Du hockey d’une façon différente

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Du hockey d’une façon différente
(Photo : courtoisie Hockey Mauricie)

SPORT. La saison de hockey est à nos portes et pour les associations de hockey mineur de la Mauricie, c’est à la Phase #5 du plan de relance que les activités reprendront. Chez Hockey Mauricie, on est conscient que la COVID-19 demeure une préoccupation pour tout parent, joueur ou membre de l’organisation, mais que le cours de la vie doit se poursuivre.

D’abord, qu’est-ce que la Phase #5?

Dans la majorité des catégories, il y aura réduction du nombre de joueurs puisque Hockey Québec autorise des matchs à 4 contre 4. Ils se déroulent sans mise en échec ou contact physique et aucune statistique ne sera comptabilisée. La poignée de main avant et après le jeu est abolie. L’objectif de la Phase #5 est de favoriser les matchs à l’intérieur de sa région. Cette Phase vise également à préparer les participants, ainsi que les intervenants, à la Phase #6 du plan qui est de faire un retour à la compétition provinciale avec des équipes complètes.

«Il faut vaincre ce virus-là et il faut inscrire nos jeunes, les faire jouer et s’amuser»

– René Leclair

«On sait que, malheureusement, les joueurs ne pourront pas bénéficier d’une saison normale. Par contre, c’est comme ça pour tous les sports, témoigne René Leclair, président chez Hockey Mauricie. Nous aurons des contraintes de joueur par équipe et de temps passé à l’aréna. Le nombre de personnes admises à l’aréna peut aussi changer en cours de route.»

«On connait les grandes lignes à suivre pour tout ce qui est des mesures sanitaires et des règlements sur la patinoire. C’est sûr qu’il faudra s’adapter au fur et à la mesure. Sur la glace, on va diviser les équipes et probablement adopter la formule 4 contre 4. Dans les catégories doubles-lettres, on va prendre moins de joueurs. Si nous prenons 16 joueurs et deux gardiens de but, on va faire deux équipes de 8 au cas où la Phase #6 se mettrait en branle. Si c’est le cas, notre équipe serait alors déjà formée en regroupant les deux équipes de 8.»

À l’extérieur des arénas se trouve toujours l’ennemi numéro un à l’heure actuelle, la COVID-19. Le patron de Hockey Mauricie encourage davantage les inscriptions.

«C’est sûr qu’il y a certaines craintes et on ne peut pas dire que nous n’aurons aucun cas de COVID. Par contre, il faut vaincre ce virus-là et il faut inscrire nos jeunes, les faire jouer et s’amuser, un peu comme les travailleurs sont retournés à leur emploi. Le tout va se faire dans un environnement de respect envers les mesures sanitaires et il faut que nos jeunes puissent continuer à jouer», confie-t-il.

«On ne jouera pas à l’autruche la tête dans le sable, c’est sûr qu’on s’attend à avoir des cas de COVID-19. Ce sera à surveiller avec la probable deuxième vague et les retours à l’école. Nous aurons de la gestion à faire, mais nous sommes prêts.»

Entraîneurs et inscriptions

Selon le guide de Hockey Québec, la Phase #5 stipule que les entraîneurs devront arriver 20 minutes avant le début de l’activité afin de superviser et encadrer les participants. Deux entraîneurs par groupe (ou équipe) devront être présents derrière le banc lors d’un match. Ils encadrent les participants dès leur arrivée et jusqu’à leur départ et s’assurent du respect des règles sanitaires et de distanciation sociale des participants à l’intérieur de l’infrastructure.

Lors des entraînements, ceux-ci peuvent intégrer graduellement des exercices de tactiques individuelles et collectives. Les entraîneurs doivent avoir leur propre matériel tels un sifflet électronique, des cônes, des rondelles, un tableau et un crayon, et aucun partage d’équipement ne sera toléré.

Pour ce qui est des inscriptions, le président de hockey Mauricie confirme qu’elles sont en baisse.

«C’est certain que les gens sont craintifs et ce ne sera pas une saison normale au plan hockey alors on a constaté une baisse. Présentement, nous en sommes à 35% d’inscriptions (tout près de 1500 joueurs – habituellement autour de 4000) par rapport au chiffre habituel en Mauricie», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires