Denis Francoeur: le successeur de Guy Boucher ?

Par superadmin
Denis Francoeur: le successeur de Guy Boucher ?
Le directeur général des Voltigeurs de Drummondville

Moins d’une semaine après avoir accepté le poste d’entraîneur et d’adjoint au responsable du programme hockey du Collège Saint-Bernard, Denis Francoeur pourrait retourner dans le bureau de Dominic Ricard pour y discuter d’un autre poste. Avec la nomination de Guy Boucher derrière le banc des Bulldogs de Hamilton, les Voltigeurs de Drummondville devront se trouver un nouvel entraîneur-chef d’ici le début de la prochaine saison.

Il faut d’abord comprendre que le directeur général des Voltigeurs est également responsable du programme hockey au CSB. «Je n’avais aucun plan en tête pour les Voltigeurs lorsque j’ai embauché Denis au Collège. Il faut comprendre que j’ai deux chapeaux distincts et que je ne mélange pas les dossiers. Je ne crois pas qu’il peut y avoir un partenariat possible à ce niveau entre le collège et les Voltigeurs. Toutefois, ça ne veut pas dire que Denis Francoeur ne représente pas un candidat possible pour notre équipe», expliquait-il à l’Hebdo.

En fait, les prochains jours seront déterminants dans ce dossier. «Nous avons eu l’annonce de Guy Boucher ce matin. Le comité hockey se réunira donc demain en compagnie du président de l’équipe et on dressera ensemble le profil d’entraîneur que nous désirons trouver. Ça se pourrait que Denis soit dans le décor un jour», a-t-il conclu.

Francoeur prêt à écouter

Rejoint à ce sujet, Denis Francoeur a confié n’avoir eu aucune discussion à ce sujet avec son ami Dominic Ricard. «Je n’ai aucune idée de ses plans. Je n’ai eu aucun pourparler avec les Voltigeurs. Selon moi, ils ont déjà débuté le processus le jour où ils ont su qu’ils pouvaient perdre leur entraîneur. Dominic a sûrement déjà ses plans. Je ne sais pas combien de gens il rencontrera, mais honnêtement, je ne m’attends pas à être appelé. Il ne m’a fait aucune allusion à ce sujet jusqu’à maintenant. De toute façon, il sait où me trouver s’il change d’idée. C’est certain que s’il m’appelle, je suis prêt à le rencontrer et à écouter son offre», a-t-il conclu. Son contrat avec le Collège Saint-Bernard lui permettrait de faire le saut à n’importe quel moment dans le Circuit Courteau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires