De nouveaux projets pour St-Alex-Ski

Par danielbirru
De nouveaux projets pour St-Alex-Ski
Le site St-Alex-Ski en sera à sa deuxième année d'ouverture, cet hiver. (Photo : L'Écho : Daniel Birru.)

SKI. Avec le beau temps qui perdure en ce début novembre, les amateurs de ski devront patienter encore quelques semaines avant de retourner sur les pistes enneigées. Néanmoins, à St-Alex-Ski, située à Saint-Alexis-des-Monts, on les attend avec des nouveaux ajustements, cet hiver.

Le site de pratique de ski alpin et de planche à neige, qui a vu le jour pour la première fois à l’hiver 2021-2022, prépare hâtivement son retour pour les prochains mois. Cette année, deux nouvelles zones skiables seront ouvertes ou public, en plus de celles qui ont accueilli le public l’an dernier.

« Pour cet hiver, on a dégagé deux nouvelles zones skiables avec une érablière entre le haut et le bas, qui permet des grands virages dit Maxime Bolduc, de la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME), qui s’occupe d’appuyer le site depuis ses débuts. On vient vraiment consolider le domaine skiable à Saint-Alexis-des-Monts pour permettre à encore plus de monde de pouvoir profiter de ce secteur-là. »

Si le site en est toujours à ses développements et en recherche d’idées pour agrandir son domaine skiable, au cours des prochaines années, les organisateurs viseront éventuellement à acquérir un nouveau terrain pour y arriver, ce qui nécessitera de nouvelles montagnes. Il s’agit fort probablement d’un projet qui s’échelonnera sur la ou les deux prochaines années.

Avec ces projets futurs, Maxime Bolduc a pour objectif de rendre St-Alex-Ski la référence numéro en ski de randonnée dans le réseau national.

Le public au rendez-vous lors de la première année

M. Bolduc soutient également que le site était très achalandé, lors de sa première année. En grande partie en raison de sa situation géographique à proximité de Montréal, plusieurs personnes provenant des quatre coins du Québec sont venues skier à Saint-Alexis-des-Monts, l’hiver dernier. Les organisateurs s’attendent à ce que les gens soient de retour, encore cette année.

« Les gens de Montréal, de Québec, de Trois-Rivières, de Shawinigan affluent vers ce site-là, qui offre une expérience presqu’unique. Ils peuvent se stationner à la base de la montagne, et l’approche est minime. Avec cette deuxième année-là, on va certainement avoir un beau domaine pour que les gens soient capables de trouver des belles lignes fraîches, tout l’hiver », dit Maxime Bolduc.

Si l’achalandage a pu grimper à environ 1000 skieurs l’an dernier, les organisateurs espèrent pouvoir franchir le cap des 1500 skieurs cette année.

Maxime Bolduc invite les gens à bien s’informer sur l’équipement, le moyen de déplacement sur le site, et le niveau difficulté de chacune des zones skiables avant de s’y présenter, pour s’éviter de mauvaises surprises.

Reste à voir maintenant combien de temps restera-t-il avant la tombée de la première neige, cet hiver. La FQME attendra qu’il y ait un minimum de manteau neigeux avant de déclarer le site ouvert, ce qui, si on se fie aux dernières années, ne devrait pas survenir avant le mois de janvier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires