Andrew Ranger se prête au rôle de pompier

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

DÉFI. La Direction des opérations incendies de la Sécurité publique de Trois-Rivières recevait la visite du pilote automobile Andrew Ranger ce lundi.

Profitant de son passage à Trois-Rivières dans le cadre du Grand Prix de Trois-Rivières, Ranger a accepté le défi d’effectuer certaines tâches qui font partie de la formation des pompiers avec plaisir.

C’est dans une atmosphère amicale que le pilote automobile a relevé le défi haut la main.

«Je lève mon chapeau à tous les pompiers. Merci aux pompiers de Trois-Rivières de m’avoir fait vivre cette expérience. Vivre ça, c’est quelque chose et je suis content de l’avoir fait», explique le pilote, encore tout essoufflé.

«Veut, veut pas, c’est comme un rêve de jeunesse d’être pompier. Il y a un »rush » d’adrénaline qui embarque et l’équipement est pesant. Ma phobie, c’est les hauteurs, alors de monter là-haut, c’était tout un test. L’oxygène rentre bien dans le masque. Pour redescendre, je n’étais pas sûr de moi-même, mais j’ai pris mon courage à deux mains.»

Pour l’occasion, l’échelle était déployée à 90 pieds dans les airs.

«Le cardio ressemble à celui des derniers tours de piste, soit lorsque la nervosité entre en ligne de compte. En Nascar, on est capable de gérer nos courses, donc on ne donne pas tout en un sprint à comparer ici ce matin», conclut-il.

«Andrew faisait face au parcours d’entraînement que les pompiers doivent faire annuellement, donc passer dans un mur, un emmêlement de fils et un tunnel. Je l’ai trouvé excellent pour une première fois. C’est technique à réaliser et il a très bien performé», ajoute Dany Cloutier, directeur adjoint aux opérations incendies de la SPTR.

Le parcours avait été réalisé au préalable par Bruno Goyette, membre de son équipe de course. Il a dû cesser ses activités avant la montée de l’échelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires