Saint-Élie-de-Caxton : le maire ne démissionnera pas

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Saint-Élie-de-Caxton : le maire ne démissionnera pas
Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier. (Photo : Audrey Leblanc)

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON. Malgré les démissions et les congédiements qui s’enchaînent à la Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton, le maire Robert Gauthier a la ferme intention de terminer son mandat. C’est ce qu’il a affirmé, lundi soir, lors de la séance du conseil municipal.

«Je n’ai pas songé à démissionner parce que je fais les choses correctement, a-t-il lancé. J’ai pris l’engagement de servir mes concitoyens pour quatre ans. J’ai été élu démocratiquement par une majorité de citoyens. Je n’ai pas du tout l’intention de démissionner et je ne vois pas pourquoi je démissionnerais compte tenu que la Municipalité est très fonctionnelle.»

«Je respecte mes engagements. Mon engagement, c’est pour quatre ans», a-t-il ajouté. Questionné à savoir s’il compte briguer la mairie en 2021, M. Gauthier n’a pas voulu s’avancer. «Si je décide de me représenter, je vais y réfléchir et je vais prendre la décision en temps opportun, a-t-il répondu. En attendant, j’ai pris des engagements auprès des gens et je veux les respecter. J’ai dit que je voulais un parc nature et culture et qu’on allait régler le problème d’eau potable. On y travaille à temps plein et je pense qu’on va y arriver. C’est ça mon but et je vais faire mon travail correctement jusqu’à la fin. Après, on verra pour la suite.»

Selon M. Gauthier, les récentes démissions au sein du conseil municipal sont liées aux emplois du temps chargés des anciens conseillers et conseillères. «C’est normal que des gens qui sont encore actifs sur le marché du travail arrivent au constat que leur travail est tellement exigeant qu’ils doivent faire des choix, dit-il. Dans ma perspective à moi, il y a des gens qui donnent leur démission parce qu’ils n’en peuvent plus de ce train de vie. Ça n’a pas de lien avec le fait que Robert Gauthier est un dictateur. Je ne suis pas un dictateur, je travaille avec les autres.»

Et quant aux congédiements, le maire Gauthier explique que les personnes licenciées ne respectaient pas le code d’éthique et de déontologie.

«On a un code d’éthique et de déontologie qu’on doit respecter. Je n’appelle pas ça de la rigidité, j’appelle ça de la rigueur. Et de la rigueur, ça en prend, soutient M. Gauthier. Il y avait dans les petites municipalités, y compris à Saint-Élie, une culture de proximité entre les employés et les élus. Cette culture-là a donné lieu à certains dérapages dans le passé dans plusieurs municipalités. Avec moi, ça ne fonctionne pas comme ça. Quand je suis arrivé ici, j’ai dit que ça prenait une rigueur et le respect du code de déontologie parce qu’on est là pour prendre des décisions en toute équité pour tout le monde. Ce n’est pas parce que je suis un élu que je vais donner des faveurs à quelqu’un.»

Rappelons que depuis les dernières élections municipales, cinq membres du conseil ont remis leur démission. En raison de la pandémie, il n’est pas possible actuellement de tenir des élections partielles. Dès que le gouvernement du Québec donnera le feu vert, les postes laissés vacants pourront être comblés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pierre Lafond
Pierre Lafond
2 années

Le code de déontologie a le dos large . On s’en sert comme on veut . Dans certaines municipalités comme Sainte-Adèle et Saint-Elie , avec le nombre de démissions , de roulement de personnel, il semble bien évident que tout ne tourne pas rond . La Ministre devrait accompagner ces deux municipalités et les mettte en tutelle pour le bien des citoyens. Qu’attend elle pour agir ? Une pétition de 1000 noms devrait l’interpeller ???