Un troisième incendie en deux mois pour un agriculteur de Saint-Léon-le-Grand

Un troisième incendie en deux mois pour un agriculteur de Saint-Léon-le-Grand
(Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Un incendie s’est déclaré dans un garage attaché à une résidence, lundi midi, sur le Grand Rang à Saint-Léon-le-Grand.

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Saint-Léon-le-Grand ont été appelés à intervenir sur les lieux de l’incendie, vers 12h30. «À notre arrivée, l’incendie était confirmé. Il y avait un panache de fumée noire. Le feu a débuté dans le garage et rapidement les flammes se sont propagées vers la maison», explique le directeur, Mario Ducharme.

Une deuxième alarme a aussitôt été sonnée. Les pompiers de Saint-Paulin et Sainte-Angèle-de-Prémont ont été demandés en assistance pour combattre l’incendie. «Il est trop tôt pour s’avancer sur la cause. Aucun indice me laisse croire que ce serait d’origine criminelle pour l’instant», mentionne M. Ducharme.

Plus d’une vingtaine de pompiers sont sur place. Le garage résidentiel est une perte totale. Quant à la résidence, celle-ci a été lourdement endommagée. Heureusement, personne n’a été blessé.

Il s’agirait d’un troisième incendie à survenir au même endroit en l’espace de deux mois.

Le 29 décembre dernier, un incendie avait complètement détruit un poulailler appartenant au même propriétaire. Le bâtiment agricole venait d’être rénové. Près de 10 500 poussins ont péri lors de cet incendie. Comme il s’était déclaré en pleine nuit, aucun travailleur ne se trouvait à l’intérieur. Le producteur aviaire possède trois autres poulaillers où il élève des poulets et des dindons.

Un autre incendie a complètement rasé un garage, de l’autre côté de la rue, le 28 janvier dernier. Ce bâtiment servait entre autres d’entrepôt pour de la machinerie agricole.

Des experts en sinistre doivent se rendre sur place pour établir les circonstances de l’incendie, en collaboration avec le Service de Saint-Léon-le-Grand. «C’est effectivement un troisième incendie pour le propriétaire. Ce ne serait pas criminel dans aucun des cas. On parle plus de malchance présentement», laisse tomber le directeur Ducharme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires