Opération IMPACT: surveillance policière accrue dans les sentiers fédérés

Opération IMPACT: surveillance policière accrue dans les sentiers fédérés
Les policiers vous auront à l'oeil ce week-end dans les sentiers fédérés de la région. (Photo : courtoisie)

Les policiers motoneigistes de la Sûreté du Québec interviendront de façon intensive dans les sentiers ce week-end en Mauricie, dans le cadre de l’Opération IMPACT.

Cette présence policière accrue vise à sensibiliser les utilisateurs des sentiers fédérés à l’importance d’adopter des comportements responsables et sécuritaires. Des interventions seront réalisées dans les sentiers ainsi qu’aux croisements des chemins publics auprès des motoneigistes et des quadistes qui ont des comportements compromettant leur sécurité et celles des autres.

Une attention particulière sera portée à la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, le non-respect de la limite de vitesse et le non-respect des panneaux d’arrêt obligatoire aux croisements des sentiers et des chemins publics.

Rappelons qu’au cours de la semaine de relâche, 45 opérations ont été effectuées dans les sentiers à la grandeur de la province, dont 11 dans le Centre de services MRC – Louiseville. Dans la région, les policiers ont intercepté plus de 812 véhicules hors route. Ce sont 37 constats d’infraction qui ont été signifiés pour des infractions multiples et près de 114 avertissements.

Conseils de sécurité

  • Circuler sur les sentiers balisés et éviter les plans d’eau : l’état de la glace à certains endroits peut représenter un risque important pour les personnes qui s’aventurent hors des sentiers;
  • Éviter de partir seul en randonnée et toujours avertir un proche de l’itinéraire prévu;
  • Être particulièrement vigilant à la croisée d’un chemin public;
  • Garder la droite en tout temps;
  • Respecter la signalisation;
  • Ajuster sa vitesse en fonction des conditions météorologiques et des sentiers.

Rappel de la réglementation

  • En sentier, actuellement, tout conducteur de motoneige doit être âgé d’au moins 16 ans. De plus, les conducteurs de 16 et 17 ans doivent détenir un certificat d’aptitude et de connaissances démontrant qu’ils ont les habiletés pour conduire une motoneige;
  • La circulation en motoneige est interdite sur les chemins publics sauf en cas d’exception, notamment aux endroits prévus par une signalisation;
  • La limite de vitesse maximale en sentier est de 70 km/h;
  • Les motoneigistes sont soumis aux mêmes lois que les automobilistes en ce qui concerne la capacité de conduite affaiblie par la drogue, l’alcool ou une combinaison des deux.

La capacité de conduite affaiblie et la vitesse sont les principales causes de décès à motoneige. Au cours de la saison 2019-2020, 24 motoneiges ont été impliquées dans des collisions mortelles sur le territoire de la Sûreté du Québec.

Soulignons que ces opérations de surveillance s’inscrivent également dans l’esprit de la réforme de la Loi sur les véhicules hors route (LVHR) qui a pour objectif d’assurer la sécurité du public en encadrant l’utilisation des VHR ainsi que la circulation en sentier. Elle vise à contribuer à une amélioration du bilan des décès et des blessés graves lors de l’utilisation d’un VHR.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires