Opération Cisaille: l’armée en renfort

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix

L’hélicoptère des Forces armées canadiennes a été dépêché à quelques endroits difficiles d’accès, mercredi, alors que la Sûreté du Québec procédait à un blitz de saisis dans le cadre de l’opération Cisaille.

En fin d’après-midi, il a survolé la rive Sud du lac Saint-Pierre, sur des terres appartenant à la Couronne, au bout de la route Lacerte à Baie-du-Febvre, où les policiers ont utilisé le filet pour sortir une quantité non négligeable de cannabis.

Au cours de la même opération, l’hélicoptère a également survolé une île située sur la rivière Saint-François, à Pierreville, mais il est revenu bredouille.

Durant l’avant-midi, l’hélicoptère des Forces armées canadiennes a été utilisé pour réaliser des saisies à Drummondville, ainsi qu’à Gentilly. «L’hélicoptère nous permet d’aller à des endroits qui sont difficiles d’accès pour les policiers qui se déplacent en VTT», explique le porte-parole de la SQ en Mauricie-Centre-du-Québec, Hugo Fournier.

La Journée régionale d’éradication Cisaille a mobilisé 75 policiers de la Sûreté du Québec et trois membres de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), qui ont visité plusieurs sites un peu partout en Mauricie-Centre-du-Québec.

Cette opération se préparait depuis quelques semaines déjà grâce à des informations provenant du public et différentes techniques d’enquêtes. «Nous avons des cartes géomatiques qui nous permettent d’avoir une vue du haut des airs, mentionne le porte-parole de la SQ.

«Avec ces techniques, les mariculteurs se sont raffinés, si bien qu’on ne voit plus des talles de 1000 plants, ajoute-t-il. Ce sont plus 50 à 100 plants ici et là pour ne pas que ce soit visible. Ils plantent aussi plus le long des fossés ou d’un boisé pour qu’on ait de la difficulté à les repérer.»

Un grand total de 10 400 plants a été saisi un peu partout dans la région de la Mauricie-Centre-du-Québec, dont 4 000 en avant-midi.

Dans Nicolet-Yamaska, en plus de l’opération de Baie-du-Febvre qui était toujours en cours en début de soirée, une autre saisie a été effectuée dans le rang du Petit-Bois, à Pierreville, où 900 ont été arrachés.

Du côté de Bécancour, les policiers ont mis la main sur 644 plants à Bécancour et à Sainte-Marie-de-Blandford.

Sur la Rive-Nord, 1893 plants ont été éradiqués à Saint-Mathieu-du-Parc, 419 à Yamachiche, 300 à Champlain, 229 dans l’agglomération de La Tuque, 124 dans une ZEC de la MRC de Mékinac et à Sainte-Thècle et 57 à Mont-Carmel.

La saisie la plus importante a eu lieu dans la MRC de Drummond, alors qu’un grand total de 3276 plants ont été arrachés à L’Avenir. Un peu plus de 1370 plants ont été éradiqués dans la MRC d’Arthabaska et 209 dans L’Érable.

POUR VOIR NOTRE REPORTAGE-PHOTOS

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires