Incendie à Louiseville: la SQ arrête trois adolescents

Incendie à Louiseville: la SQ arrête trois adolescents
(Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

La Sûreté du Québec a finalement mis la main au collet de trois jeunes mineurs en lien avec l’incendie suspect qui a lourdement endommagé le Centre communautaire de Louiseville, le 31 mars dernier.

Après seulement quelques jours d’enquête, les enquêteurs du poste de la MRC de Maskinongé ont été en mesure de cibler les auteurs de cet incendie criminel et de procéder à leur arrestation tôt mercredi dernier.

Les éléments de preuve recueillis, les informations transmises par le public et les démarches d’enquête ont rapidement permis à la SQ de progresser dans ce dossier.

Les trois jeunes mineurs âgés entre 13 et 15 ans de Louiseville ont été transportés au poste de police où ils ont été interrogés par les enquêteurs. Ils ont été libérés sous promesse de comparaître au Tribunal de la jeunesse pour des accusations d’incendie criminel, le 12 juin prochain.

La Sûreté du Québec rapporte que l’enquête tend à démontrer que ces jeunes seraient reliés à l’incendie survenu dans un conteneur à déchets derrière l’école Panneton ainsi qu’à celui de la cabane des patineurs de la Place Canadel.

Soulagement à Louiseville

Le maire de Louiseville  a appris la nouvelle par l’Écho de Maskinongé. Ce dernier se dit satisfait du dénouement dans les circonstances. «Je suis très soulagé. Depuis quelques mois, on a vécu des incidents et surtout des incendies. Celui du centre communautaire est très grave. J’ai su que ces jeunes se préparaient à mettre le feu à trois ou quatre endroits dans le bâtiment. Des foyers d’incendie ont été trouvés. Ils voulaient donc vraiment faire passer la bâtisse au complet», commente Yvon Deshaies.

«Comme maire, je suis bien content du travail des policiers. J’étais un peu inquiet pour la suite des choses. Je me questionnais à savoir jusqu’où ces jeunes-là étaient pour aller dans leurs actes de vandalisme. D’un autre côté, je trouve ça dommage pour les parents et j’espère que ces jeunes seront bien encadrés», admet-il.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des