Une soirée inoubliable aux Jutra pour Alexandre Landry

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Une soirée inoubliable aux Jutra pour Alexandre Landry
L’équipe du film Gabrielle a raflé cinq Jutra à la cérémonie du 23 mars.

C’est chaussé de ses souliers bleus que le comédien Alexandre Landry a franchi pour la première fois le tapis rouge des Jutra, le dimanche 23 mars. Sa nomination dans la catégorie du meilleur acteur pour son rôle de Martin dans Gabrielle était très importante pour l’acteur originaire de Saint-Étienne-des-Grès.

« J’ai été très heureux d’apprendre ma nomination et le gala des Jutra est une belle soirée. Je suis touché de me retrouver ainsi aux côtés de grands acteurs. Gabriel Arcand, qui incarne Gaby dans Le démantèlement, a fait selon moi la meilleure performance. C’était grandiose », a-t-il dit à la sortie de la scène du Monument-National où il présentait le prix de la meilleure musique originale aux côtés de l’actrice Gabrielle Marion-Rivard.

Bien que le dénouement de la soirée n’ait pas été en faveur de l’acteur, le Jutra ayant plutôt été remis à Antoine Bertrand, Alexandre Landry a quand même eu son moment de gloire.

Devant les spectateurs et la colonie artistique rassemblée au Monument-National, l’interprète de Louis Cyr a déclaré qu’Alexandre Landry reviendra sûrement un jour et montera à son tour sur la prestigieuse scène pour venir chercher son trophée.

Une histoire « rocambolesque »

L’aventure de Gabrielle tire bientôt à sa fin. Le jeune homme n’avait d’ailleurs que de beaux mots à dire sur l’équipe du film, dont sa partenaire de jeu Gabrielle.

« Les moments privilégiés que nous avons eus se sont vraiment passés durant le tournage. J’étais entouré de gens inspirants, authentiques et drôles. Ils ont su redéfinir comment on fait le cinéma. Ça m’a fait du bien de partager cela avec eux, dont Gabrielle. »

Porté par le succès du film qui a raflé cinq Jutra, dont celui s’étant le plus illustré à l’étranger, Alexandre Landry espère garder contact avec la jeune comédienne atteinte du syndrome de Williams.

« On se voit encore! Il reste quelques événements et on se côtoie dans les rencontres médiatiques et avec l’équipe. L’histoire de Gabrielle a été assez rocambolesque, alors on ne sait jamais ce qui peut arriver! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires