Une dose de folk-rock dans l’Grenier

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Une dose de folk-rock dans l’Grenier
Maude Audet. (Photo : Photo courtoisie – Le petit russe)

MUSIQUE. L’auteure-compositrice et interprète Maude Audet s’amène à Maskinongé, le 8 mars prochain, pour présenter un spectacle musical riche en douceurs dans l’Grenier du Magasin général Le Brun.

Après avoir performé à deux reprises en première partie dans cette petite salle de spectacle au cachet unique, elle y revient cette fois pour présenter son propre spectacle avec ses musiciens. Elle puisera dans son répertoire et offrira au public les pièces de son plus récent album «Comme une odeur de déclin» en compagnie d’un bassiste, d’un batteur et d’une violoncelliste/claviériste.

«Mon spectacle est assez intimiste. Ce n’est pas toujours mollo. Il y a des envolées un peu plus rock. Il y a un folk dominant tout au long avec des influences vintage. À travers tout ça, je raconte quelques histoires reliées aux chansons. J’aime bien parler aux gens pendant le spectacle et partager mes inspirations. Il y a un beau mélange d’anecdotes et de musique. On a vraiment beaucoup de plaisir sur scène», raconte l’artiste.

Maude Audet a vécu son adolescence dans les années 90 en banlieue de Québec, où elle s’est imprégnée de musique alternative, «grunge» et folk, qui teinte encore énormément sa musique.

Plus jeune, elle oriente ses études vers les arts plastiques. C’est après la naissance de son deuxième fils, lorsqu’on lui confie le visuel d’un concert, qu’elle ne peut plus nier qu’elle aimerait inverser les rôles. Elle décide alors d’assumer sa première passion et entrevoit la possibilité d’une carrière d’auteure-compositrice-interprète.

«La musique m’a toujours attirée. Cet intérêt a toujours grandi. Avec le temps, il y a comme eu une urgence de plonger dans la musique et de développer cette passion-là», raconte-t-elle.

À l’approche de la trentaine, elle s’est mise à écrire ses premières chansons qui ont donné lieu à la création d’un premier album exploratoire avant de s’investir un peu plus dans la production d’un deuxième un peu plus structuré.

Artiste autodidacte, elle a souhaité, à travers son troisième album «Comme une odeur de déclin», mettre les femmes de l’industrie musicale à l’avant. Elle a donc confié sa réalisation à Ariane Moffatt. L’artiste québécoise s’est également entourée de collaborateurs comme Marie-Pierre Arthur, Antoine Corriveau et Joe Grass, entre autres. «On est complètement ailleurs. J’ai quand même écrit les chansons mais musicalement, on est dans un folk un peu alternatif. Ce sont des sonorités que j’aime beaucoup. Les textes sont toujours aussi importants pour moi. Quand j’écris, je suis inspirée de choses qui me touchent dans la vie.»

Du nouveau matériel

Arrivée dans le monde de la musique en toute discrétion, Maude Audet roule sa bosse dans les salles de spectacles de la province. Elle complétera au cours des prochaines semaines sa tournée québécoise qui permettait de faire la promotion de son dernier album lancé en septembre 2017.

Elle prendra ensuite la route du studio pour enregistrer du nouveau matériel qui mènera à la réalisation d’un nouvel album dans les prochains mois, lequel pourrait faire l’objet de nouvelles collaborations.

Maude Audet | 8 mars 2019 | Magasin général Le Brun | 20h | Info: 819 227-2650

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des