Un troisième Félix pour Nicolas Pellerin

Par superadmin
Un troisième Félix pour Nicolas Pellerin
Nicolas Pellerin a mis la main sur un troisième Félix lundi dernier.

L’armoire à trophées de Saint-Élie-de-Caxton commence à déborder avec le nouveau triomphe de Nicolas Pellerin à l’occasion de L’Autre Gala de l’ADISQ. Après avoir raflé le Félix du meilleur album traditionnel de l’année en 2008 accompagné de son frère Fred, Nicolas Pellerin a été honoré du même prix lors de ses deux dernières nominations avec les Grands Hurleurs en 2010 et tout récemment, le 22 octobre 2012.

«C’est hallucinant! On poigne de quoi. Sérieusement, on ne pensait pas l’avoir», clamait le Caxtonien en entrevue avec L’Écho.

L’opus Petit grain d’or, sorti le premier novembre 2011 a donc conquis le jury qui a une fois de plus opté pour le trio composé de Simon Lepage, Simon Marion et Nicolas Pellerin. Leur œuvre a été préférée à celles d’Alain-François, de Genticorum, de La Bottine Souriante et du Vent du Nord.

La route vers un trad nouveau genre

De son propre aveu, Nicolas Pellerin est «allé chercher la confiance nécessaire» auprès de son frère avec l’album Fred et Nicolas Pellerin lancé en novembre 2007. C’est d’ailleurs à ce moment qu’il a fait la rencontre de Simon Lepage. Ce dernier allait devenir avec Simon Marion les «Grands Hurleurs». Souhaitant se diriger vers un style distinct qui se dessinait, Nicolas Pellerin a même dû tourner le dos à un monument de la musique trad en Yves Lambert pour trouver un son qui lui collait davantage à la peau.

La décision s’est avérée judicieuse, puisque seulement trois mois après la sortie de leur disque éponyme, en 2010, le nouveau groupe montait sur scène pour récolter la statuette de Félix Leclerc.

En deux ans et demi, le trio a joué plus de 250 spectacles en Amérique du Nord et en Europe, faisant d’eux les artistes trad les plus en vogue de la planète.

Si la tendance se maintient, Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs vont-ils gagner un autre Félix en 2014? «Non, pas nécessairement, répond Pellerin. On ne prévoit pas tout de suite un autre album. On a encore en masse de matière à exploiter avec Petit grain d’or, on veut prendre notre temps et avoir de quoi de nouveau à présenter au monde.»

Concernant les prochains mois, Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs assureront la première partie du spectacle de Fred Pellerin De peigne et de misère, qui faisait son entrée montréalaise le 16 octobre dernier. Les numéros de l’aîné sont déjà encensés par la critique.

Fred mord la poussière

Le conteux de Saint-Élie-de-Caxton est ressorti bredouille de L’Autre Gala, malgré deux nominations pour l’album C’est un monde. Il a été devancé par Star Académie 2012 dans la catégorie Meilleur vendeur et par Astronomie du groupe folk Avec pas d’casque dans la catégorie Choix de la critique.

Il aura la chance de se reprendre dimanche prochain avec la deuxième soirée du Gala de l’ADISQ, en lice pour l‘album Folk de l‘année.

Le Félix Hommage à Renée Martel

Par ailleurs, Renée Martel qui avait attiré une foule monstre lors de son dernier spectacle présenté dans le cadre du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville a vu son voeu être exaucé, alors que le jury a jeté son dévolu sur son disque Une femme libre pour l‘album country de l’année. L’artiste qui combat actuellement un cancer sera honorée du Félix Hommage dimanche pendant le gala qui sera animé par Louis-Josée Houde et diffusé à la télévision de Radio-Canada. Mentionnons que Renée Martel célèbre 60 années de carrière.

Lire aussi:Nicolas Pellerin livre la marchandise devant une foule décevante

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires