Spectacle QWALIA: l’Orphéon de St-Élie lance une campagne de financement participatif

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Spectacle QWALIA: l’Orphéon de St-Élie lance une campagne de financement participatif

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON. La participation du public est demandée pour lancer QWALIA, une production musicale originale créée par Simon Gauthier pour l’Orphéon de Saint-Élie-de-Caxton.

Une campagne de financement participatif est en cours en collaboration avec La Ruche, un organisme ayant pour mission de favoriser l’émergence de projets stimulant le rayonnement et la vitalité d’une région.

La campagne, d’une durée de 40 jours, permettra d’amasser les 3 000$ nécessaires à l’arrangement des pièces composées par Simon Gauthier, si le but est atteint.

Simon Gauthier est un conteur originaire de la Côte-Nord, habitant désormais à Saint-Élie-de-Caxton et vivant de son art depuis déjà 20 ans. Il effectue régulièrement des tournées en France et au Québec. Approché par l’Orphéon de Saint-Élie, qui souhaitait plonger dans son univers, Simon a répondu positivement à la demande de l’organisme pour la création d’un spectacle original.

«Simon a déjà chanté dans l’Orphéon de Saint-Élie et on connaissait bien son univers poétique, sa façon de faire de l’extraordinaire à partir du quotidien. Je pense que ça touche beaucoup de gens de notre chorale et que ça touchera le public. Avec lui, le piton à frissons reste collé!», explique Catherine Bard, directrice artistique de l’Orphéon de Saint-Élie.

Le spectacle est prévu pour le printemps 2020. Deux représentations sont déjà à l’horaire à Saint-Élie-de-Caxton, et d’autres dates devraient être confirmées sous peu ailleurs en Mauricie. Les gens participant à la campagne de socio-financement peuvent obtenir des prix spéciaux comme des billets pour la première du spectacle, ou même une prestation privée de l’Orphéon de Saint-Élie.

Le spectacle musical QWALIA offrira un portrait condensé de l’humain, avec ses contradictions. Oeuvre empreinte de sensibilité, elle pourra à la fois faire rire et émouvoir, faire rêver et réfléchir.

«Simon a composé des pièces superbes! Les arrangements permettront de mettre de la chair autour de l’os et d’amplifier l’émotion à travers les différentes voix de la chorale. C’est un travail à part entière et nous avons besoin d’engager des professionnels dans ce domaine. À la fin de ce processus, nous aurons un spectacle incroyable!», continue Catherine Bard.

Le projet est encore au début de sa création; il est prévu que les choristes commencent à travailler les pièces dès septembre. Le public est invité à suivre l’évolution du processus sur les médias sociaux de l’Orphéon de Saint-Élie (Facebook et Instagram).

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des