Prix Arts Excellence: la MRC de Maskinongé se distingue

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Prix Arts Excellence: la MRC de Maskinongé se distingue
Pour leur spectacle «La route des lacs», la chanteuse Stéphanie Bédard et le musicien Alexandre Bonneau sont en lice dans la catégorie Initiative résilience. (Photo : Photo Olivier Samson Arcand – Cosmos Images)

CULTURE. Plusieurs artistes et organisations culturelles de la MRC de Maskinongé se sont démarqués à l’occasion des Prix Arts Excellence de Culture Mauricie.

La MRC de Maskinongé a remporté le prix Initiative vitalité culturelle pour son édition virtuelle de HangArts publics.

Depuis 2017, HangARTS publics propose une fin de semaine de portes ouvertes sur les ateliers d’artistes et d’artisans de la MRC. Cette année, l’équipe de développement culturel a dû repenser l’événement pour l’offrir au public de façon virtuelle. Une page web a ainsi été créée pour présenter sur capsules vidéo et photos les 19 artistes et artisans. Ces documents font maintenant rayonner à plus grande échelle le large éventail de métiers d’arts et d’arts visuels de ce territoire.

Le projet La route des lacs de Stéphanie Bédard a aussi retenu l’attention du jury dans la catégorie Initiative résilience.

L’auteure-interprète de Saint-Élie-de-Caxton et son guitaristes se sont arrêtés sur 22 lacs durant l’été 2020. Installée sur des plateformes flottantes et offrant au public de créer leur propre programme musical sur un site de votation qui contenait plus de 250 chansons, l’artiste conceptrice de La Route des Lacs a permis aux amateurs de musique d’assister à des spectacles intimistes et interactifs en tout respect des mesures sanitaires en vigueur.

«Je suis très émue de recevoir ce prix. Ç’a été l’un des plus beaux étés de ma vie! Il y a une belle gang de fous qui a embarqué dans ce projet avec moi. On a réussi à faire des miracles à la dernière minute pour aller à la rencontre des gens. Cette dernière année a brassé beaucoup les cartes. J’ai l’impression qu’on s’est déconstruit pour se reconstruire différemment. Je pense que ça va enrichir la culture», témoigne-t-elle.

De son côté, la bibliothèque de Sainte-Angèle-de-Prémont a reçu le Prix Réseau Biblio Centre du Québec/Lanaudière/Mauricie pour son projet Entre plumes et poils. Ce projet d’écriture et d’illustration d’un album jeunesse en collaboration avec l’autrice Nancy Montour a permis à des jeunes de participer à toutes les étapes d’écriture d’une histoire. Cela a aussi stimulé leur goût pour l’écriture.

La bibliothèque souhaite ramener le projet pour une seconde édition lorsque les mesures sanitaires permettront les rencontres en présentiel en groupe à la bibliothèque.

C’est le poète et cinéaste trifluvien Alexandre Dostie qui a mis la main sur le Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec – Artiste de l’année à l’occasion de la soirée Arts Excellence de Culture Mauricie.

Ce prix, accompagné d’une bourse de 10 000$, vient souligner l’année 2020 exceptionnelle de l’artiste dans le milieu cinématographique. Son plus récent film Je finirai en prison a été projeté dans une centaine de festivals à travers 28 pays, raflant 24 prix au passage. En novembre dernier, il a connu sa sortie officielle dans la sélection du Staff Pick Premiere de la plateforme Vimeo, tout comme l’avait été son film Mutants en 2016. Il développe présentement un premier long métrage intitulé SHAPE à la Coop vidéo de Montréal.

Le prix Hommage et la Médaille des bâtisseurs Culture Mauricie ont, quant à eux, été décernés à Claire Mayer, cofondatrice du Festival international de Danse Encore.

Les femmes se démarquent

En dépit de la pandémie de COVID-19, Culture Mauricie tenait à présenter les prix Arts Excellence afin de célébrer la vitalité, la force et l’esprit de collaboration du milieu culturel de la région dans la dernière année.

«C’est un honneur de pouvoir célébrer les arts et la culture d’ici. Le thème Turbulences est évocateur d’une année trouble, mais aussi exceptionnelle en termes d’inventivité. Cette zone de turbulences n’a pas freiné vos élans créatifs, au contraire! Vous avez su manœuvrer avec les secousses et l’inconfort pour faire vivre des idées nouvelles», a souligné Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie.

Notons que sur les neuf prix qui ont été décernés, huit ont été remis à des femmes.

En début de gala, Culture Mauricie a aussi pris quelques minutes pour rendre hommage au lauréat du Prix Hommage en 2020, Jacques Newashish, à qui l’organisation n’avait pu remettre le prix en main propre l’an dernier. La soirée avait dû être annulée à quelques heures d’avis en raison du début de la pandémie et de l’interdiction des rassemblements.

Lauréats

  • Création en arts de la scène : Cindy Bédard, album Après l’orage
  • Livre de l’année : Louise Lacoursière, roman Shawinigan Falls
  • Création en arts visuels : Josette Villeneuve, exposition Ligne de flottaison
  • Initiative vitalité culturelle : MRC de Maskinongé, HangArts publics – édition virtuelle
  • Initiative résilience : Stéphanie Bédard, projet La route des lacs
  • Initiative culturelle : Biennale nationale de sculpture contemporaine, CROIRE – la 9e édition
  • Prix Réseau Biblio CQLM: Bibliothèque de Sainte-Angèle-de-Prémont
  • Prix du CALQ – artiste de l’année : Alexandre Dostie
  • Prix Hommage et Médaille des bâtisseurs Culture Mauricie : Claire Mayer
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires