Près de 40 000 $ accordés pour trois projets culturels dans la MRC

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Près de 40 000 $ accordés pour trois projets culturels dans la MRC
La petite Place des Arts de Saint-Mathieu-du-Parc. (Photo : courtoisie)

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a récemment dévoilé les projets retenus dans le cadre du Programme de partenariat territorial de la Mauricie.

La MRC de Maskinongé tient à souligner les trois initiatives de la région qui ont été sélectionnées pour 2021.

  • Ces âmes qui vivent des artistes en arts visuels Sylvain Poirier et Yves St-Pierre, du collectif Le Rouge de Mars, Saint-Mathieu-du-Parc
  • Le temps des fleurs de l’artiste en danse Nadège St-Arnaud, Saint-Paulin
  • La petite Place des Arts, diffusion d’artistes en arts vivants de l’organisme artistique professionnel Initiatives 1-2-3-4, Saint-Mathieu-du-Parc

Ces âmes qui vivent du collectif en art visuel Le Rouge de Mars est réalisé en partenariat avec La petite Place des Arts, l’école de la Tortue-des-Bois et la collectivité de Saint-Mathieu-du-Parc. Il vise la création d’un large portrait de cette communauté, de ses enfants et de ses aînés, en utilisant les médiums de la photo, de la sculpture, de la vidéo et de l’installation. Le point d’orgue sera une exposition qui se tiendra sur une période de trois semaines au printemps 2022 à La petite Place des Arts et qui regroupera l’ensemble des œuvres créées durant ce processus. De plus, une des œuvres sera léguée à la galerie et installée à l’extérieur. Le début des activités de création est prévu au printemps 2021. Le montant alloué est de 16 000 $.  www.maski.quebec/artiste/rouge-de-mars

Le temps des fleurs consiste en la création d’une pièce chorégraphique dont l’équipe est composée de quatre interprètes et cochorégraphes : Justine Bellefeuille, Madeleine Bellefeuille, Jasmine Bouchard et Nadège St-Arnaud. La direction musicale sera assurée par Julie Hamelin et la conception des décors par l’artiste visuelle Justine Bellefeuille. Ce projet est à la fois une quête artistique, esthétique, sociale et politique. Les artistes trouvent leur inspiration dans le courant de pensée du mouvement écologiste écosophie. La pièce sera présentée en extérieur en juillet 2021. Le montant alloué est de 12 500 $. Le projet est rendu possible notamment grâce à Odaci danse et cirque, Atelier Silex ainsi que le Festival international DansEncore.

La petite Place des Arts, diffusion d’artistes en arts vivants vise à créer des ponts entre la population de la région et des artistes professionnels québécois en danse contemporaine. Ce sera une première expérience pour Initiatives 1-2-3-4, l’organisme gestionnaire de La petite Place des Arts, laquelle permettra à des chorégraphes de la Mauricie et du Québec de passer une semaine à Saint-Mathieu-du-Parc pour travailler un projet de création. Les artistes seront choisis par un comité de sélection qui inclura le commissaire en arts vivants caxtonnien Jérémy Verain. Des liens seront créés avec les citoyens de la MRC au moyen de rencontres, de discussions et de performances. Le projet sera réalisé entre juin 2021 et mars 2022. Le montant alloué est de 10 000 $. L’organisme compte notamment sur l’appui de Desjardins, l’école la Tortue-des-Bois, Le Baluchon Éco-Villégiature et Aux Berges du Lac Castor.  www.maski.quebec/artiste/la-petite-place-des-arts

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires