Maskinongé inaugure son parc intergénérationnel

Maskinongé inaugure son parc intergénérationnel

Guylaine Groleau, adjointe de la députée de Berthier-Maskinongé, Roger Michaud, maire de Maskinongé, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Simon Allaire, député de Maskinongé et Benoît Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Riel-Marie-Anne Gaboury.

Crédit photo : Photo courtoisie – Ruth Ellen Brosseau

LOISIRS. Un peu plus d’un an après avoir fait la première pelletée de terre, la Municipalité de Maskinongé a procédé à l’inauguration de son tout nouveau parc intergénérationnel situé derrière son centre communautaire, le 3 novembre dernier.

Pas moins d’une centaine de personnes ont participé à cette cérémonie, dont les membres du conseil municipal, les employés de la municipalité, des citoyens, les députés locaux, le préfet de la MRC, l’animateur Gilles Proulx, l’historien Gilles Laporte et le président du Comité du Mémorial Louis-Riel et Marie-Anne Gaboury, Benoît Roy.

Ce parc municipal et intergénérationnel nommé en l’honneur de Marie-Anne Gaboury et de Louis Riel comprend des appareils d’exercice pour les aînés, un préau de 30 pieds par 30 pieds pour la projection de films et la présentation de spectacles, des panneaux historiques, des jeux pour les enfants, une station d’alimentation en eau, de l’éclairage, des bancs ainsi que des balançoires, dont une pour les personnes à mobilité réduite.

Près de 150 000$ ont été injectés dans ce projet, dont 100 000 $ proviennent d’une subvention octroyée par le gouvernement du Québec, en juillet dernier, dans le cadre du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités / Municipalité amie des aînés (PIQM–MADA).

Maskinongé a également offert une place de choix aux bustes de Louis Riel et de Marie-Anne Gaboury. Ces bustes, dévoilés en novembre 2015 et temporairement installés dans le centre communautaire, ont été placés de façon permanente sous le préau de ce nouveau parc. La fabrication de ces bustes avait coûté 50 000$. Le Comité du Mémorial Louis-Riel et Marie-Anne Gaboury s’était chargé d’amasser les fonds nécessaires pour la réalisation de ces bustes.

Rappelons qu’en août 2015, ce comité avait demandé l’appui de la municipalité afin de commémorer le 130e anniversaire de la pendaison de Louis Riel et avait demandé aux autorités municipales de rendre hommage à sa grand-mère, Marie-Anne Gaboury, native de Maskinongé.

Poster un Commentaire

avatar