Les airs givrés de Sonia Johnson

Par marie_eve_alarie
Les airs givrés de Sonia Johnson
L'Aleximontoise d'origine Sonia Johnson a récemment lancé un nouvel album inspiré de l'hiver. (Photo : (Photo courtoisie))

MUSIQUE. Sonia Johnson aime l’hiver. Au point d’y consacrer un album.

Sur le EP Airs givrés, elle a voulu présenter l’hiver sous différents points de vue, de sorte que l’album piano-voix s’écoute comme une promenade à travers la saison froide. Ça commence en novembre avec Les peaux de lièvres, une reprise du succès de Tricot Machine qui évoque les « premiers murmures de l’hiver », suivent l’excitation et la magie des gros flocons du début de l’hiver. En finale, elle reprend J’aimais l’hiver de Beau Dommage, qui fait référence aux derniers soubresauts de l’hiver, alors que la neige fait place à la pluie printanière.

 « J’ai peu fait d’albums de reprises. Tant qu’à le faire, j’ai choisi de prendre un sujet et de l’explorer. En fouillant, j’ai vu que l’hiver a inspiré beaucoup d’auteurs et de compositeurs. Je me suis limitée à huit chansons, mais il y a beaucoup de variété », souligne l’autrice-compositrice-interprète originaire de Saint-Alexis-des-Monts.

Elle y met aussi en musique Soir d’hiver,  le célèbre poème de Nelligan, qui représente un côté sombre et lourd de l’hiver. Sonia Johnson s’est aussi amusée à mettre en mots L’Hiver des Quatre saisons de Vivaldi.

« J’aime avoir quelque chose de plus personnel sur mes albums, raconte l’auteure-compositrice-interprète. J’avais un texte écrit pour un autre artiste qui n’avait pas été utilisé. J’avais toujours cette chanson en tête. J’ai choisi une autre mélodie et ça a été le deuxième mouvement des Quatre saisons de Vivaldi, celui de l’hiver. C’est le seul clin d’œil réel à Noël et au réveillon. Ça se veut un clin d’œil à l’esprit familial autour du réveillon. »

Sonia Johnson signe également une autre composition originale intitulée Des diamants sur la ville.

Sur l’album, le piano est brillant et clair, accentuant cette impression de froideur de février. « Il y a quelque chose d’enveloppant dans les arrangements de Luc Beaugrand. C’est très intime et crispy. C’est dans l’intimité et la captation du son : on entend tout, tous les mots. Je pense qu’il y a quelque chose de féérique dans l’enchaînement des pièces. »

L’autrice-compositrice-interprète est notamment reconnue par ses albums Le Carré de nos amours, qui a remporté le prix Juno Album de jazz vocal de l’année 2012, ainsi que Le cœur à l’endroit, acclamé par la critique internationale.

On peut commander l’album Airs givrés sur le site Web de l’artiste à soniajohnson.com. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires