Danse Sadaaqa aux quatre coins de la MRC de Maskinongé

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Danse Sadaaqa aux quatre coins de la MRC de Maskinongé
Le Duo Danse Sadaaqa, en compagnie du préfet de la MRC de Maskinongé Jean-Yves St-Arnaud, et de plusieurs résidents de Villa Mille Soleils à Saint-Boniface. (Photo : L'Écho : Daniel Birru)

CULTURE. Dans le cadre de sa tournée estivale aux quatre coins de la MRC, le duo Danse Sadaaqa s’est arrêté à la résidence Villa Mille Soleils de Saint-Boniface, le 23 juillet dernier, pour offrir un spectacle riche en divertissement aux résidents. Il s’agissait de l’un des multiples arrêts que le duo effectue depuis le mois de juin, et qu’il a l’intention de poursuivre jusqu’en septembre.

Avec pour objectif de faire la promotion de la culture, Geneviève Richard et Geneviève Pratte-Noël, deux acolytes qui partagent la scène depuis 2015, cherchent à exprimer leur passion pour la danse et la musique à travers ce projet, et à la partager avec les résidents. Les deux femmes ont mis au point un format pour présenter un style de danse oriental qu’elles pratiquent et perfectionnent depuis plusieurs années aux résidents.

« Le projet a commencé en 2020, durant le confinement de la COVID-19, alors l’idée à la base était un peu de briser l’isolement et d’amener une autre forme d’art qui est moins présente, tant en milieu rural qu’auprès des résidences. On y retrouve souvent de la musique, du piano, du chant,  » s’entendent pour dire les deux Geneviève. « Nous, on est passionnées de la danse, alors c’était un peu de démocratiser cet art-là, et ça a tellement bien fonctionné qu’on souhaite le refaire à chaque année. »

Cette année, Danse Sadaaqa a le soutient de la MRC de Maskinongé grâce à l’Entente de développement culturel que celle-ci a mis en place avec le ministère de la Culture et des Communications. Cette initiative s’inscrit dans la politique culturelle qui a été mise de l’avant, en mai dernier.

« On aime bien voir que la MRC fasse cet appui de manière ponctuelle, une fois par année, en variant les artistes une fois par année. On a été touchées d’avoir été choisies pour une deuxième fois, après 2020 : c’était vraiment un beau cadeau pour l’effort de la mise sur pied du programme, » dit Geneviève Richard.

De son côté, le préfet, Jean-Yves St-Arnaud, également présent à l’activité, réitère le besoin d’investir en culture dans la MRC de Maskinongé. « [Le spectacle d’aujourd’hui] s’inscrit justement dans la politique culturelle que nous avons présenté, et je pense que c’est une chose à préserver pour l’avenir. C’est un très beau geste de ces deux artistes, » dit-il.

Danse Sadaaqa a l’intention de poursuivre ses performances dans les résidences pour personnes âgées jusqu’en septembre. En plus de ces spectacles, les deux artistes travaillent aussi pour des événements spécifiques, tels que des mariages et des anniversaires. Mais c’est pour elles le format actuel dans les résidences qu’elles considèrent le plus important puisqu’il leur permet de créer et de maintenir un lien avec le public.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires