Le temps des sucres bat son plein

Par superadmin

Les acériculteurs de la MRC de Maskinongé, tout comme ceux ailleurs au Québec, ne chôment pas par les temps qui courent. La production des produits d’érable bat son plein avec le printemps qui est arrivé.

Est-ce que la saison sera bonne? «Actuellement, ça va très bien. La qualité est excellente et jusqu’à présent, la quantité est également au rendez-vous», observe Paul Rouillard, directeur adjoint de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

À première vue, la saison des sucres semble être meilleure cette année que l’année passée. Mais selon M. Rouillard, la tendance peut changer d’ici les prochaines semaines. C’est également l’avis d’Alain Ladouceur, propriétaire de la cabane à sucre Alain Ladouceur de Saint-Justin: «On a eu de l’eau en début de saison et un peu moins ensuite», dit-il.

Il faut savoir que la température est un élément clef dans la production acéricole. «C’est une question de gel et de dégel», note M. Ladouceur.

Et pour l’instant, la température s’avère plutôt favorable pour les producteurs selon la Fédération des producteurs acéricoles.

Dans quelques régions du Québec, certaines cabanes ne font que commencer la production de sirop et de tire d’érable. Il reste maintenant à savoir combien de temps les gens pourront sentir la vapeur de l’eau d’érable et se sucrer le bec!

Rappelons que la production des produits d’érable s’étend sur 600 km d’est en ouest et le nombre de producteurs commerciaux demeure sensiblement le même à chaque année, soit de 7400 à 7500 entreprises qui font du sirop d’érable.

L’eau d’érable pure arrive sur le marché

En première mondiale, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec annonce que l’eau d’érable pure sera disponible sur les tablettes des supermarchés du coin. Eau végétale au bon goût frais et légèrement sucré, cette eau naturelle sera offerte toute l’année. L’eau sera stérilisée selon un ensemble de méthodes élaborées par la Fédération afin d’en préserver toutes les caractéristiques originelles pour 18 mois, à température ambiante. Produit écologique dont la consommation permet la conservation de nos forêts, l’eau d’érable était consommée à l’origine par les Amérindiens et les coureurs des bois pour ses propriétés fortifiantes.

 

Elle transporte plus de 46 composés bioactifs essentiels à la vie et à la croissance de l’arbre, dont un éventail de vitamines et minéraux, d’acides organiques et aminés, de polyphénols et de phytohormones. Ces composés sont présents en légère concentration, tout comme son taux de sucre, se situant aux environs de 6 g ou 25 calories par portion de 250 ml. Cette eau est idéale pour se rafraîchir l’été ou s’hydrater lors de la pratique d’activités physiques.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires