La Fondation Sunny D. Extrême honore 23 bénévoles

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
La Fondation Sunny D. Extrême honore 23 bénévoles
1re rangée de gauche à droite: Alain Desbiens, président fondateur de la Fondation, Yvon Deshaies, maire de Louiseville, Thérèse Montembeault, ambassadrice aînée 2019, Valérie Lamothe, intervenante en loisir au CHSLD Christ-Roi (Nicolet). Rangée arrière: les jeunes ambassadeurs Sunny Action 2019 Mauricie-Centre-du-Québec et Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet. (Photo : courtoisie)

RÉGION. Pour souligner la clôture de la septième saison du projet Sunny Action, la Fondation Sunny D. Extrême a honoré 23 bénévoles lors de sa troisième soirée reconnaissance le 31 août dernier.

Pour la saison estivale 2019, ce sont 23 centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), répartis dans 13 municipalités, qui ont pu profiter de l’apport de 195 jeunes Sunny. Ils auront effectué un total de 8316 heures de bénévolat auprès de plus de 2290 aînés, en 8 semaines.

En présence de plusieurs acteurs sociaux et communautaires, les bénévoles se sont vu remettre des certificats de reconnaissance et des bourses pour souligner leurs actions.

« Le projet Sunny Action, c’est avant tout, tous les jeunes Sunny et les intervenants en loisir des CHSLD. Par leur grandeur de coeur et leur implication bénévole, ils partagent le bonheur et perpétuent notre mission, faire le pont entre les générations » souligne M. Alain Desbiens, président de la Fondation Sunny D.Extrême.

Rappelons que depuis l’octroi, en juin 2017, d’une subvention de 1,7 millions sur 4 ans afin d’étendre le projet Sunny Action, ce sont 4 nouvelles régions qui se sont ajoutées, totalisant ainsi pour le projet, un nombre de 270 bénévoles et plus de 13 000 heures de bénévolat, à l’échelle provinciale.

La fondation Sunny D.Extrême

Mise sur pied par Alain Desbiens en 2007, l’idée lui est venue en mémoire de son fils de 14 ans, Sunny Desbiens, décédé accidentellement. L’adolescent avait l’habitude de rendre visite aux personnes âgées pour rendre maints services et partager sa joie de vivre.

À la mort de son fils, M. Desbiens prend connaissance de ses actions dans la communauté et de l’impact qu’il eût sur toutes les personnes qu’il avait rencontrées .Décidant de lui rendre hommage, il crée la Fondation Sunny D. Extrême.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des