Gabrielle et Bianka vivront huit mois dans l’esprit de Katimavik

Par superadmin

Gabrielle Lemire de Louiseville et Bianka Mandeville de Saint-Justin vivront huit mois palpitants, hors de leur région, à compter du 3 janvier prochain, alors qu’elles participeront au programme Katimavik qui, cette année, célèbre ses 30 ans.

Les deux jeunes femmes âgées respectivement de 18 et 17 ans, séjourneront dans deux provinces canadiennes autres que le Québec, en plus de faire un séjour dans la Belle Province. L’expérience qu’elles vivront sera d’une durée de huit mois.

Katimavik offre aux jeunes Canadiennes et Canadiens l’opportunité de découvrir ce qu’ils aiment vraiment faire, acquérir de nouvelles habiletés et contribuer de façon positive par leur travail (35 heures de volontariat par semaine) dans des projets qui se déroulent dans les communautés où elles et ils séjournent.

De plus, cette expérience leur permet de rencontrer d’autres gens, d’apprendre une autre langue, l’anglais dans le cas de Gabrielle et Bianka, de développer leur vie personnelle et professionnelle et de bien entamer leur avenir.

Gabrielle et Bianka vivent présentement avec un stress bien compréhensif à l’approche du grand départ. Il faut penser à tout quand tu pars pour huit mois, disent-elles.

Gabrielle Lemire

Gabrielle Lemire, qui fréquentera le Cegep en 2009, aimerait devenir infirmière ou travailleuse sociale. Avec 10 autres participants, elle séjournera dans trois communautés différentes, soit à Rimouski, North West River, à Terrre-Neuve / Labrador ainsi que Kirkland Lake, en Ontario. Les 11 participants, incluant un agent de projet, logeront dans une maison louée par Katimavik. L’agent de projet supervisera les activités et s’assurera que le programme est bien mis en œuvre grâce aux ateliers et actions touchant plusieurs aspects dont le leadership, les langues officielles, les enjeux environnementaux, la découverte culturelle et un mode de vie sain.

Curieuse de nature et aimant relever les défis, Gabrielle se qualifie comme une jeune femme qui ne craint pas l’inconnu, qui possède un esprit développé de même qu’une grande capacité d’adaptation. Elle se dit ouverte aux autres cultures et a bien hâte de prendre le départ.

Du 3 janvier au 26 mars, elle oeuvrera à Rimouski. Du 26 mars au 11 juin, elle sera à North West River au Labrador / Terre-Neuve et elle terminera son périple à Kirkland Lake, en Ontario, du 11 juin au 27 août. « C’est un projet emballant même si je dois vivre un peu de stress », dit Gabrielle, sourire aux lèvres. Au moment de sa rencontre avec L’Écho, elle devait faire un achat important: des mitaines chaudes, thermiques. « On m’a dit que j’en aurais besoin au Labrador… », lance la jeune femme.

Bianka Mandeville

Bianka Mandeville, jeune justinienne de 17 ans, a dans sa perspective de carrière de devenir travailleuse sociale. Elle s’est inscrite à Katimavik dans le but d’apprendre l’anglais, vivre une nouvelle expérience et découvrir de nouvelles cultures. L’été dernier, elle a passé cinq semaines à Ottawa afin de parfaire son anglais. À son retour à Saint-Justin, Bianka a posé sa candidature pour devenir meunière au Festival de la galette de sarrasin de Louiseville.

Bianka séjournera à Clarenceville, à Terre-Neuve / Labrador, du 3 janvier au 26 mars 2008. Du 26 mars au 11 juin, elle sera à Moose Jaw, en Saskatchewan, après quoi elle reviendra au Québec pour un séjour à Trois-Pistoles et ce, jusqu’au 27 août.

Elle aussi est curieuse et avide de découvertes. Bianka considère que le moment est bien choisi pour vivre l’aventure Katimavik. « C’est le temps maintenant; c’est pas à 25 ans qu’on vit une expérience semblable. C’est un programme bien fait, formateur, avec de belles choses à découvrir en plus d’apprendre l’anglais. J’ai hâte de partir. Je suis un peu stressée parce que ce sera la première fois que je prendrai l’avion et je ne sais pas vraiment combien de bagages je vais apporter. Je vais m’informer parce partir pour huit mois demande une bonne planification, d’autant plus que le voyage va se faire sur trois saisons, l’hiver, le printemps et l’été. », dit la jeune femme.

Nous souhaitons à Gabrielle et Bianka de vivre une merveilleuse aventure, comme l’ont fait 28 000 Canadiens et Canadiennes depuis les tout débuts de Katimavik, en 1977.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des