Belle-Vallée et l’école primaire de Louiseville se joignent aux Super Recycleurs

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Belle-Vallée et l’école primaire de Louiseville se joignent aux Super Recycleurs
La population est invitée à donner des vêtements ou des textiles usagés en bon état pour permettre à quatre écoles de la région de réaliser différents projets.

RÉCUPÉRATION. Les quatre écoles Belle-Vallée de la région de Maskinongé et l’école primaire de Louiseville se mobilisent pour une grande collecte de vêtements et de textiles. Du 5 au 7 novembre, de 8h à 16h, et le 8 novembre jusqu’à 19h, il sera possible de déposer ses vêtements à l’école Saint-Joseph (40 rue Saint-Aimé, Maskinongé), à l’école Marie-Immaculée (11 rue Marcel, Maskinongé) et école Rinfret (1831 Rinfret, Ste-Ursule) Du côté de l’école primaire de Louiseville, on recueillera les vêtements usagés, textiles et jouets à ses deux pavillons (Saint-Louis et Jean XXIII) les 13 et 14 novembre. Ces initiatives s’inscrivent dans le mouvement Les Super Recycleurs, un mouvement éco-socio-responsable qui permet aux enfants de financer un projet pour leur école ou leur garderie par la collecte de vêtements usagés. Depuis le lancement des Super Recycleurs, c’est près de 400 000 kilos de vêtements et textiles recyclés et près de 100 000 $ de projets financés dans les écoles et les garderies. Le mouvement des Super Recycleurs est né il y a trois ans d’une volonté d’aider la communauté et de faire le bien sur le plan environnemental, mais surtout de développer l’entraide chez les jeunes au Québec. « Nous avons surtout comme objectif social d’encourager la culture philanthropique chez les enfants qui seront les citoyens du futur. Nous offrons des collectes clé en main pour aider les élèves dans leurs campagnes de financement. Nous encourageons le leadership de groupe et nous encourageons le développement de l’estime de soi grâce à ce projet. Donc, en un seul geste, l’élève participe, recycle et améliore l’avenir de son école. Les garderies vertes et durables ont aussi emboité le pas », mentionne Marie-Claude Guérin, présidente des Super Recycleurs.  

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des