Une forêt Authentik à Saint-Paulin

Une forêt Authentik à Saint-Paulin
Patricia Brouard, propriétaire et directrice du Baluchon, Louis Lessard, président et directeur général du Baluchon, Jason Lehoux, président et co-fondateur d'Authentik Canada et Daniel Parisien, chargé de projet devant une colline où se trouve une partie de la plantation. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-PAULIN. Peu importe où l’on se trouve, nombreuses sont les personnes ou les entreprises qui se disent préoccupées par les changements climatiques et qui accordent une grande importance à l’écologie, à la protection de l’environnement et à la réduction des gaz à effet de serre.

Depuis 2017, l’agence de voyage montréalaise Authentik Canada s’engage à planter un arbre pour chaque voyage vendu afin d’aider à réduire l’empreinte écologique laissée par les voyageurs étrangers.

Dernièrement, l’entreprise a réussi à conclure un partenariat avec le Baluchon Éco-villégiature de Saint-Paulin qui a volontairement accepté de prêter son site pour accueillir une nouvelle plantation d’arbres. «On cherchait un partenaire avec lequel on partageait des valeurs similaires, très humaines et en harmonie avec la nature», indique Jason Lehoux, président et co-fondateur d’Authentik Canada.

L’inauguration de cette plantation a eu lieu le 6 juin dernier sur les terres du Baluchon. Lors de cette journée, 40 employés de l’agence de voyage ont apporté leur contribution et leur sourire en participant à la plantation de 2 185 arbres. Un sentier pédestre avec quatre panneaux d’interprétation a également été aménagé dans cette future forêt.

«C’est une façon pour nous de compenser le CO2 émis par nos voyageurs internationaux lorsqu’ils viennent au Canada parce qu’on sait tous que les voyages occasionnent beaucoup de gaz à effet de serre. Il y a aussi un volet sensibilisation de la population. On a eu l’appui et la collaboration du Baluchon dans ce beau projet qui contribue à avoir un avenir plus vert», souligne M. Lehoux.

Cette seconde forêt Authentik a été pensée par Daniel Parisien, chargé de projet, qui a fait le choix des espèces afin de recréer un environnement diversifié, notamment avec des essences menacées ou peu connues. Elle rallie des concepts de foresterie, de «renaturalisation» et de forêt nourricière. On y retrouve notamment du chêne bleu, de l’asiminier trilobé, mieux connu sous le nom de Pawpaw, du noyer noir, du magnolia aciminé et du tulipier de Virginie. Des végétaux, des plantes herbacées et des arbustes ont également été plantés en bordure de la rivière du Loup.

«C’est un projet intéressant qui se combine bien avec la vocation et la philosophie du Baluchon. On essaie de favoriser tous les projets d’écodéveloppement sur notre site de 500 hectares, soit 22 kilomètres carrés. C’est une belle collaboration», estime pour sa part Louis Lessard, président et directeur général du Baluchon.

L’an dernier, Authentik Canada a créé sa première forêt à Sacré-Cœur-sur-le-Fjord-du-Saguenay où près de 1 800 arbres ont été plantés.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires