Une carrossière qui se démarque

Par superadmin

Monia Thibodeau exerce la profession de carrossière. La jeune fille de 19 ans s’acquitte de ses tâches plutôt masculines avec brio. Son rendement lui a même valu l’or lors de compétitions de débosselage de carrosserie de niveau régional et provincial.

«J’ai toujours aimé travailler et être dans un garage, cela vient de mon père», explique la jeune carrossière dont le père aimait passer du temps à effectuer diverses tâches à l’intérieur du garage familial.

Dès son plus jeune âge, la jeune fille s’est également passionnée pour les sports mécaniques, notamment la course de VTT sur glace. «Je ne croyais pas aimer ça autant; assez pour espérer faire ma vie là-dedans», explique la carrossière qui a opté pour ce diplôme d’études professionnelles, espérant avoir fait le bon choix. «J’ai longtemps pensé faire un diplôme en éducation à l’enfance ou en éducation spécialisée», Je me suis dit que si je n’aimais pas mon programme d’études professionnelles, qu’au moins celui-ci serait terminé après un an seulement, explique la redresseuse de châssis automobiles.

Une fille parmi les gars

«Lorsque mon employeur a voulu m’engager, il n’était pas certain de son coup. On ne dirait pas que je fais ça de ma vie; je suis plus crédible une fois dans mon uniforme. Il m’a mise à l’épreuve et ça s’est très bien passé», raconte la jeune fille ayant un an d’expérience dans le domaine.

«Au début, mes compagnons de travail faisaient plus attention mais maintenant ils ne me voient plus comme une fille. Ils n’y pensent pas toujours lorsqu’il s’git d’une tâche demandant une grande force physique comme lever une boîte de camion ou poser une porte»,affirme-t-elle avec un brin d’humour.

Selon Monia, la camaraderie est meilleure avec une équipe de gars puisque ces derniers ne passent pas par deux chemins pour dire ce qu’ils ont à dire.

Un salaire selon le rendement

L’atelier de débosselage où travaille présentement Monia rémunère ses employés selon leur productivité.

Ayant remporté l’or au niveau régional et provincial lors d’épreuves de course contre la montre et ayant fait la manchette dans une revue du domaine, la jeune carrossière se démarque par son rendement.

«Mon salaire est équivalent à celui des autres gars de l’équipe et mon travail reste le même», soutient la carrossière en guise de conclusion.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires