Un rendez-vous avec le plaisir de lire!

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Un rendez-vous avec le plaisir de lire!
Des élèves de première année de l'école primaire de Saint-Justin, en compagnie de Christine Dupuis, technicienne en documentation à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

L’école Belle-Vallée accorde une place encore plus importante à la lecture

ÉDUCATION. On dit souvent que la lecture permet de se divertir, de s’enrichir et de se développer. Pour bien comprendre ces bienfaits de la lecture, il faut d’abord avoir le goût de lire. Au début du mois de décembre, l’école Belle-Vallée est devenue une antenne locale du programme Lire et faire lire. Une fois par semaine et pour une durée de huit semaines consécutives, dès janvier prochain, des personnes retraitées bénévoles se rendront dans les écoles primaires du secteur, notamment à Saint-Justin et Maskinongé, pour lire des histoires à des enfants âgés entre quatre et huit ans. Une initiative de Christine Dupuis, technicienne en documentation à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, qui vise à stimuler le goût et le plaisir de lire chez l’enfant. «On croit que c’est un programme qui permet de tisser des liens avec les gens de la communauté. C’est également une manière différente d’amener l’enfant à s’intéresser aux livres et à la lecture. Les professeurs adhèrent sur une base volontaire à ce projet», explique-t-elle. «Ce sont 140 élèves de l’école Belle-Vallée (Maskinongé, Saint-Justin et Sainte-Ursule) qui ont l’opportunité de participer à ces rencontres intergénérationnelles. On souhaite en faire un projet récurrent chaque année. La direction a démontré une belle ouverture. C’est quelque chose qui devrait bien fonctionner parce qu’aussitôt qu’il est question d’une activité avec les personnes âgées ou retraitées, les jeunes aiment ça et ils participent bien», indique Mme Dupuis. En devenant une antenne locale, l’école Belle-Vallée reçoit une trousse qui permet d’assurer une mise en place adéquate du programme. Cet établissement d’enseignement devient  le premier de la région à obtenir le titre. L’antenne locale est chargée de voir au recrutement et à la gestion des bénévoles, à l’organisation de l’horaire, à la promotion du programme dans sa région et à la création des liens avec les communautés.

Antoine Gélinas, Juliette Fortin, Éliot Arsenault et Johanie Collard, élèves de 1ere année de la classe de Mme Chantale à l’école primaire de Saint-Justin. Derrière, Christine Dupuis, technicienne en documentation à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Photo Pier-Olivier Gagnon
Mentionnons que l’école primaire Ami-Joie et des Grès de Saint-Étienne-des-Grès a elle aussi montré de l’intérêt envers ce programme. Si tout se passe comme prévu, un peu plus de 120 élèves de cette école participeront aux activités de lecture à compter du mois de mars 2019. Des idées, des projets Dans toute cette volonté de transmettre le goût de lire aux jeunes, Christine Dupuis souhaite également partager son expertise acquise dans le milieu des bibliothèques, pendant 18 ans au sein du Réseau Biblio, pour créer des liens avec le milieu communautaire et municipal. «J’ai plein d’idées à développer et plein de projets. C’est toujours en lien avec la lecture, les livres et les bibliothèques. Le programme que j’ai implanté ici s’adresse aux enfants, mais un jour j’aimerais vraiment pouvoir développer un projet qui permettrait à nos élèves d’aller raconter des histoires dans les résidences de personnes âgées. Ce serait un beau projet qui contribuerait à briser l’isolement de ces personnes», partage-t-elle. Dès le début de la prochaine année, elle aimerait aussi créer un « club lego » dans quelques écoles pour attirer davantage les garçons vers la lecture. «Il y a plein de livres et des histoires qui existent sur les legos. Avec ça, on va créer des activités qui obligent les petits gars à aller fouiller dans les livres», mentionne Mme Dupuis. La création de clubs de lecture,  l’élaboration d’une programmation pour la Semaine de la lecture, en mars, et un marathon d’écriture en lien avec Amnistie internationale figurent aussi parmi les activités prévues. Les personnes retraitées intéressées à devenir bénévole-lecteur dans les écoles de la région pour le programme Lire et faire lire n’ont qu’à communiquer avec leur école primaire respective. Le saviez-vous? Le programme Lire et faire lire a été créé en 1999, en France, par l’écrivain Alexandre Jardin et le journaliste Pascal Guénée. Cet outil éducatif a été importé au Québec en 2002. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des