Un partenariat gagnant-gagnant pour deux organismes du territoire

Un partenariat gagnant-gagnant pour deux organismes du territoire
Les participants et bénévoles de la Coopérative Adirondak lors de l'opération nettoyage. (Photo : Photo courtoisie)

Nettoyage de la passerelle de la Pointe-à-Caron

ENVIRONNEMENT. La Coopérative Adirondak et le Comité de la zone d’intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre ont décidé de s’unir pour améliorer l’état d’un milieu humide fréquemment visité par les adeptes de plein air intéressés par la faune et la flore.

Lors des dernières semaines,  cinq employés de la Coopérative Adirondak se sont joints au Comité ZIP du lac Saint-Pierre afin de nettoyer la passerelle de la Pointe-à-Caron à Louiseville, retirant de la nature une centaine de kilos de détritus divers. Il s’agissait d’une première collaboration entre les deux organismes.

Cette initiative est celle de Raphaëlle Caron, enseignante en intégration sociale. Cette dernière souhaitait sensibiliser ses élèves à l’environnement en leur faisant vivre une expérience de bénévolat. «Nous sommes ouverts aux propositions des citoyens quand leurs activités sont en accord avec notre mandat, ce qui était le cas ici. Alors, nous avons organisé une corvée de nettoyage de la passerelle de la Pointe-à-Caron et une plantation d’arbustes fruitiers», mentionne Louise Corriveau, directrice du Comité ZIP du lac Saint-Pierre.

L’activité s’est avérée très enrichissante pour tous les participants, à un point tel qu’ils envisagent de recommencer l’expérience le printemps prochain. «On a rarement vu des bénévoles aussi enthousiastes! On a ramassé des pneus, des barils et des bidons de plastique. C’est triste parce que tout ça reste dans la nature si on ne fait rien. On est bien heureux de l’aide apportée par Adirondak, car on n’a pas les ressources nécessaires pour faire tout le territoire chaque année», rapporte Pierre Brunet, employé au Comité ZIP.

Cette opération nettoyage a été réalisée dans le cadre du Défi Saint-Laurent, un programme qui vise la réduction de la consommation des produits plastique coordonné par Stratégies Saint-Laurent. Ce programme est financé grâce à une contribution du Programme Interaction Communautaire, lié au Plan d’action Saint-Laurent, et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec.

Une partie des déchets amassés lors de l’opération nettoyage. Photo courtoisie

Le Comité de la zone d’intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre a pour mission de réhabiliter, protéger et mettre en valeur le lac Saint-Pierre et ses habitats riverains. Dans une perspective de développement durable, l’organisme à but non lucratif travaille de concert avec les acteurs locaux, régionaux et provinciaux de même qu’avec les collectivités riveraines pour cibler les problématiques et poser des actions. Depuis sa création en 1996, le Comité a planifié et mis en œuvre plus de 180 projets qui ont permis d’améliorer la qualité de l’eau, des habitats fauniques et des accès à ce joyau du Québec.

De son côté, la Coopérative Adirondak, en opération depuis le 30 juillet 2000, est une entreprise d’économie sociale qui pousse plus loin le concept de participation sociale. Elle crée les conditions favorables qui permettent à des personnes vivant avec une déficience intellectuelle de se réaliser pleinement au niveau professionnel, personnel et social.

Attrait encore méconnu

La passerelle de la Pointe-à-Caron est bâtie sur des pilotis et elle permet d’observer la faune et la flore des habitats humides du lac Saint-Pierre. Elle est l’une des plus longues passerelles au Québec avec ses 985 mètres. On accède à la passerelle par le chemin de gravier qui se situe à proximité du Camping Marina Louiseville, en empruntant le chemin du Lac Saint-Pierre Est à Louiseville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires