Un modèle de zone agricole innovant pour la MRC de Maskinongé

Rédaction - L'Écho de Maskinongé.

Un modèle de zone agricole innovant pour la MRC de Maskinongé
Justin Lamare, chargé de projet du PDZAA et Jean-Yves St-Arnaud, préfet de la MRC de Maskinongé et maire de Saint-Sévère. (Photo : : courtoisie.)

La MRC de Maskinongé a adopté la nouvelle mouture de son Plan de développement de la zone agricole et agroforestière (PDZAA) 2022-2027, le 10 août dernier, après plus de deux ans de travail, de consultation et de cocréation avec les intervenants du milieu.

Complémentaire au schéma d’aménagement et de développement de la MRC, ce document de planification dont l’objectif est de mettre en valeur la zone agricole de la MRC tout en favorisant le développement durable et l’adaptation aux changements climatiques, comprend un portrait du territoire et des activités agricoles, un diagnostic, une vision concertée ainsi qu’un plan d’action.

Le premier PDZAA de la MRC de Maskinongé a été adopté en 2015 et mis en œuvre jusqu’en 2019. Ayant connu un franc succès avec la réalisation de plus de 75 % de ses actions, la MRC poursuit sur cette lancée en proposant une version révisée qui saura répondre aux nouveaux enjeux, de même qu’aux préoccupations du milieu.

Cette dernière se démarque par son caractère innovant. En effet, contrairement à la méthode conventionnelle d’élaboration d’un document de planification, l’équipe a misé sur la création de liens entre les différentes étapes de conception, le contexte géographique du milieu et les différents acteurs de la communauté. Concrètement, la méthode utilisée consistait à appliquer trois processus en parallèle, soit l’ancrage communautaire, la recherche et l’analyse, ainsi qu’un comité de pilotage élargi.

La MRC de Maskinongé a réalisé 11 entrevues individuelles, trois forums et quatre ateliers sectoriels. Au total, près de 100 participants et 18 organisations ont contribué à la démarche.

En tout, le PDZAA comporte 13 projets porteurs et ambitieux à mettre en œuvre ou à bonifier au cours des prochaines années. Quant à lui, le plan d’action traite notamment de relève agricole, d’accompagnement, d’agroenvironnement, de main-d’œuvre, d’achat local, d’économie circulaire et de mise en valeur des produits locaux.

Le document principal du PDZAA est également succinct, ce qui facilite sa lecture et sa compréhension par la population.

« Nous avons réussi à définir une vision de l’agriculture et de l’agroforesterie qui nous ressemble et adaptée à la réalité d’aujourd’hui. Le processus a permis d’identifier les principaux enjeux et les actions à mettre en place dès aujourd’hui et pour le futur, » rapporte Jean-Yves St-Arnaud, préfet de la MRC de Maskinongé.

« Ce document de planification démontre bien l’importance que nous accordons au monde agricole et à l’agroforesterie dans la région. Je suis très fier du travail qui a été accompli. Notre PDZAA répond aux besoins du milieu, » conclut M. St-Arnaud.

Rappelons que la MRC de Maskinongé appuie financièrement la mise en œuvre du PDZAA en injectant annuellement 50 000 $ dans sa réalisation, et ce, depuis 2015.

La nouvelle version du PDZAA est disponible sur le site Internet de la MRC de Maskinongé.

La révision du Plan de développement de la zone agricole et agroforestière de la MRC de Maskinongé a été réalisée en collaboration avec la firme PleineTerre. Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires