Un champ de tulipes rempli de couleurs

Daniel -Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Un champ de tulipes
rempli de couleurs
Le co-propriétaire de la Ferme Éthier, Julien Éthier, en compagnie de sa conjointe Katy Fortin et de leur fils Philippe. (Photo : L'Écho - Marie-Eve Veillette)

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS. L’arrivée du printemps a une très grande signification pour la ­Ferme Éthier de ­Saint-Étienne-­des-Grès, alors que les tulipes sont en pleine période de croissance et de fleurissement. Cette année, les propriétaires veulent laisser l’opportunité au public de venir cueillir les fleurs pour pouvoir les ramener à la maison.

Julien Éthier, ­co-propriétaire de la ferme avec ses parents, soutient qu’ils avaient tous vraiment hâte à ce que la température se mette à monter pour pouvoir commencer à planter les bulbes. Après avoir été très active sur les réseaux sociaux lors des dernières semaines, la ferme a eu le plaisir d’annoncer que le champ de fleurs allait être ouvert au public à compter de la ­mi-mai, ce qui a généré des réponses très positives sur ­Facebook.

«  L’autocueillette de tulipes est une activité agrotouristique qui s’apparente un peu à ce que la ­Ferme Éthier offre déjà, c’­est-à-dire l’autocueillette de fraises, de bleuets, de courges, de citrouilles, à l’automne. On essaie de s’inspirer un peu de ce qu’on offre déjà, et on s’adapte à chaque saison,  » dit ­Julien Éthier.

Ce concept est tout nouveau pour la ­Ferme Éthier, n’ayant jamais fait pousser de tulipes dans le passé. «  ­Le public sera invité à monter en tracteur de l’accueil au champ, pour aller y passer du beau temps en famille. Les gens pourront se promener dans le champ, prendre des photos, passer du beau temps en famille, et cueillir des tulipes s’ils le désirent. Ils seront ensuite invités à retourner à l’accueil où ils pourront profiter du reste de la ferme, des aires de jeux pour enfants, et les animaux. La boutique sur place vendra des produits faits à base d’ingrédients de la ferme, comme des tartes et des muffins.

«  À la base, j’ai amené l’idée auprès de mes parents. C’est aussi une période de l’année où on n’a pas l’habitude d’avoir des clients, alors qu’on est plus dans les cultures, dans les préparatifs pour les travaux du printemps, qui normalement sont les fraises autour de la ­St-Jean-Baptiste,  » dit ­Julien Éthier.

Les agriculteurs ont commencé à semer les bulbes à tulipe dès octobre dernier et les travaux se sont essentiellement déroulés tout l’automne. Des pailles ont été installées en novembre pour que les bulbes ne gèlent pas durant l’hiver. En tout, 50 000 fleurs de différentes couleurs pourront être récoltées ce printemps, ce qui donne environ un acre.

Le ­co-propriétaire soutient que parmi toutes les différentes récoltes qui sont offerts au public, celle des tulipes est probablement celle qui permet de prendre les plus belles photos, compte tenu du véritable ­arc-en-ciel des couleurs que créent ces tulipes. Des photographes sont mêmes venus expressément pour prendre des photos, lors de l’ouverture.

«  ­Le but est vraiment que les gens sortent et viennent prendre de l’air au printemps tout en passant un beau moment en nature. Qu’ils sortent de la ville pour aller en campagne et admirer ce qu’un beau champ de tulipes a à leur offrir,  » ­ajoute-t-il.

Dépendamment de la popularité de l’événement, ­Julien Éthier voudrait bien reprendre cette activité l’an prochain. Si la récolte s’avère assez haute, les propriétaires envisagent même d’agrandir la taille du champ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires