Un calendrier 2023 fraîchement produit par la Société d’Histoire et de généalogie de Louiseville

Par danielbirru
Un calendrier 2023 fraîchement produit par la Société d’Histoire et de généalogie de Louiseville
Michel Neveu, président de la SHGL, et Jocelyne Elliot-Leblanc, bénévole, ont tous les deux contribués à la production du calendrier 2023. (Photo : L'écho: Daniel Birru)

HISTOIRE. La Société d’histoire et de généalogie de Louiseville (SHGL) a lancé mercredi son calendrier historique 2023, mettant l’accent sur les personnages et les événements qui ont marqué l’histoire de la Ville depuis sa formation, au XIXe siècle.

De l’adoption du nom « Louiseville » aux anecdotes connues de tous, les organisateurs de la SHGL ont fait des recherches dans les archives pour trouver des faits intéressants à y noter. Le président de la Société, Michel Neveu, explique qu’il a réuni de nombreux acteurs de la ville pour contribuer à la conception, à la rédaction et à la réalisation du calendrier. Il espère que celui-ci pourra rejoindre un bon nombre d’habitants de la ville, et qu’ils seront curieux d’en apprendre plus sur l’historique de la ville.

« On souhaite éventuellement que tous les gens de Louiseville deviennent membre de la Société d’histoire et de généalogie. Avec un calendrier comme celui-ci, ça peut permettre de démystifier un certain nombre d’éléments ici. Les gens sont friands d’images. »

Comme l’explique Michel Neveu, le calendrier contient de courts contenus d’un maximum de 400 mots. L’objectif est de lever le voile sur un phénomène en particulier, que ce soit une personne ou un événement précis qui a marqué l’histoire, qui a aidé à former le patrimoine de Louiseville tel qu’il est connu aujourd’hui, en adoptant un angle intéressant pour le lecteur.

Étant un organisme à but non lucratif, Michel Neveu explique qu’il repose en grande partie sur la générosité des gens de la communauté pour recevoir son financement. Les commanditaires forment une grande partie du revenu qu’il obtient, ce qu’il prend comme étant un privilège important.

Dans la lettre qu’il a écrit à l’origine du calendrier, Michel Neveu rappelle que la mission de l’association pour laquelle il travaille est de « susciter l’intérêt de la population envers l’histoire culturelle, économique, politique et sociale de notre municipalité » et de « promouvoir la recherche généalogique et sa diffusion. » Il cite en exemple des crises majeures que ces différents secteurs vivent à l’heure actuelle, notamment les conflits politiques à travers le monde, pour mentionner à quel point il est important de s’y attarder.

« C’est le deuxième calendrier qu’on fait avec ce modèle, mais le 28e en tout, depuis le début de la SHGL. Il fut un temps où on n’y voyait que des images, avec une petite légende. Pour cette édition, j’ai décidé d’y aller plus loin, que ça devienne un outil pédagogique, d’une certaine façon, » explique le président de la Société.

Ça nous permet de présenter une dimension plus humaine de certains des personnages, à travers tout ça. C’est ce qui me fascine.

 – Michel Neveu

Selon M. Neveu, il s’agit également d’un bon moyen pour les gens de remonter dans le temps, de revenir en arrière sur ces moments marquants. Son souhait est que le calendrier puisse avoir une bonne durée de vie, que les gens puissent continuer de retourner le consulter pas juste en 2023, mais pour des années à venir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires