Saint-Élie-de-Caxton: l’intervention de la ministre Andrée Laforest réclamée

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Saint-Élie-de-Caxton: l’intervention de la ministre Andrée Laforest réclamée

La pétition sur le site de l’Assemblée nationale du Québec demandant à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, d’intervenir dans la gestion municipale à Saint-Élie-de-Caxton a pris fin lundi dernier.

Son dépôt officiel aura lieu à l’Assemblée nationale ce jeudi 14 novembre, en présence de citoyens de Saint-Élie-de-Caxton.

Plus de 800 personnes ont signé la pétition en ligne et près de 250 l’ont signé en format papier dans la municipalité, pour un total de plus de 1 000 signataires. «C’est le développement de toute notre communauté qui est en jeu. Nous fondons beaucoup d’espoir que cette pétition amènera madame la ministre à intervenir pour aider Saint-Élie-de-Caxton», a déclaré Nicole Garceau, l’instigatrice de la pétition.

«Le prix à payer en capital humain est exorbitant depuis l’arrivée de ce maire et ne cesse d’augmenter. Encore ce mois-ci, nous déplorons le départ de l’urbaniste de la municipalité. On ne compte plus les démissions et la gestion demeure opaque, sans véritable consultation ni concertation», s’indigne-t-elle.

«Les citoyens de Saint-Élie-de-Caxton veulent retrouver leur fierté et la communauté veut redevenir le modèle qu’elle était lorsqu’elle a reçu en 2010, avec Fred Pellerin, Le Grand Prix de la ruralité», conclut Mme Garceau.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des