Saint-Boniface fait le point sur la saga de la bibliothèque

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Saint-Boniface fait le point sur la saga de la bibliothèque
Bibliothèque municipale de Saint-Boniface. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SAINT-BONIFACE.  Lors de l’assemblée publique de mars du conseil municipal de Saint-Boniface, le maire Pierre Désaulniers a profité de l’occasion afin de réaliser une mise au point sur le déménagement de l’hôtel de ville à la bibliothèque de la municipalité. 

Pour le moment, la bibliothèque municipale a été relocalisée au sous-sol de l’église de Saint-Boniface, ce qui ne plaît pas au groupe de bénévoles impliqué à la bibliothèque.

À la lumière des propos du maire Désaulniers lors de l’assemblée, les employés municipaux demeureront à la bibliothèque pour une période indéterminée.

Rappelons que la municipalité est aux prises avec des problèmes de moisissures à l’hôtel de ville depuis l’automne dernier. Il n’était plus possible pour la municipalité de laisser ses employés à l’intérieur de l’hôtel de ville en raison de la qualité de l’air malsaine.

Après l’étude de divers scénarios, le choix de la bibliothèque a été retenu par le conseil municipal.

La location de roulotte a aussi envisagée, mais l’option a été écartée en raison d’un coût trop élevé.

« Il faut bien comprendre que la bibliothèque de Saint-Boniface compte 100 abonnés actifs et les services municipaux desservent 5 000 citoyens. En tout respect et en toute logique, en situation de crise, le local le plus grand et le plus accessible doit être utilisé pour les services qui répondent au plus grand nombre. Je vous rappelle qu’il s’agit d’une situation temporaire et qu’elle n’est pas idéale, ni pour les citoyens, ni pour les employés municipaux. Nous espérons pouvoir réintégrer l’hôtel de ville avant la fin de l’année 2023 », commente le maire Désaulniers.

Le premier magistrat poursuit en mentionnant que différentes rencontres ont été faites avec le comité de bénévoles.

« La Municipalité a proposé aux bénévoles un local commercial disponible situé sur la rue Principale, soit une ancienne épicerie (gym, salon de coiffure). Les responsables se sont opposés à cette proposition et ils ont remis leur clé et ont démissionné sur-le-champ. (…) Dans un souci d’offrir aux bénévoles, aux citoyens et aux familles, un lieu de culture, le conseil municipal a proposé, en collaboration avec la Fabrique, d’ouvrir un point de service de la bibliothèque dans l’ancien local de l’AFÉAS, au sous-sol de la sacristie, qui servait principalement à l’artisanat. Les élus ici présents ont bien entendu le mécontentement de certains bénévoles, mais après les discussions entre les deux parties, il n’apparaissait aucune autre solution viable pour eux. Nous avons pris connaissance de quelques suggestions apportées par les bénévoles impliqués, mais en les analysant convenablement, elles ne pouvaient être mises de l’avant. Notre proposition de départ, l’ancienne épicerie, est toujours sur la table », indique le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires