Saint-Barnabé: l’épicerie du village ferme ses portes

Saint-Barnabé: l’épicerie du village ferme ses portes
Aline Larouche, gérante et Michel Diamond, propriétaire du Marché R.L. Diamond de Saint-Barnabé. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-BARNABÉ. La Municipalité de Saint-Barnabé perd un autre service de proximité. Le Marché R.L. Diamond, situé sur la rue Notre-Dame, a fermé ses portes la semaine dernière, de sorte que les résidents de la localité devront se tourner vers les villages voisins pour faire leur épicerie. Le commerce était en opération depuis 1933.

Devant l’absence de relève et l’incapacité de trouver preneur, le propriétaire a dû se résigner à prendre la décision de mettre un terme aux activités du commerce connu anciennement comme étant un magasin général. Les clients ont été accueillis pour la dernière fois le 31 août dernier. «On se voyait vieillir et on s’est dit qu’il fallait arrêter un moment donné. On a mis en vente le commerce pendant près de trois ans. On a eu des acheteurs sauf qu’ils ne parvenaient pas à trouver le financement nécessaire. Il aurait aussi fallu s’adapter à la nouvelle réalité et investir pour se moderniser. À 65 ans, il est temps de passer à autre chose», confie l’actuel propriétaire, Michel Diamond.

Ce dernier devait également composer avec le départ à la retraite de sa caissière qui venait elle aussi de célébrer son 65e anniversaire de naissance, en juillet dernier.

Une histoire de famille

L’épicerie de Saint-Barnabé figurait parmi les plus vieux commerces de la région. Trois générations de la même famille se sont succédé à la tête du magasin. Son fondateur, Lionel Diamond, a passé le flambeau à son fils Richard, en 1953, après avoir dirigé l’entreprise pendant 20 ans. À son tour, Michel, le garçon de Richard, a pris la relève de 1981 jusqu’à aujourd’hui. «C’est sûr que ça fait un pincement au cœur. Fermer un commerce qui a une telle histoire et qui était apprécié dans son milieu, ce n’est pas facile. Il y a quand même des gens âgés ici pour qui c’est plus difficile de se déplacer. C’était important pour eux d’avoir ça à proximité de leur domicile. Les gens sont bien déçus, mais ils comprennent notre décision. Si nous avions été plus jeunes, nous aurions probablement continué», rapporte M. Diamond.

La famille Diamond a toujours pu compter sur une fidèle clientèle. La diversité des produits et le service personnalisé ont fait la renommée de cette épicerie. De plus, le Marché R.L. Diamond avait l’agence SAQ depuis 33 ans, ce qui lui permettait de vendre les produits de la Société des alcools du Québec. «Nous étions à l’écoute et près de nos clients. Les gens se sentaient chez eux lorsqu’ils venaient nous voir. Pour plusieurs personnes, le simple fait de venir à l’épicerie c’était une sortie. Ça leur permettait de rencontrer du monde et de jaser», souligne la gérante, Aline Larouche, en précisant que l’épicerie a vu son chiffre d’affaires bondir de 25 % au plus fort de la pandémie de la COVID-19.

Repos bien mérité

Des vacances, Aline Larouche et Michel Diamond n’ont pas connu ça depuis longtemps. Le couple désire maintenant profiter de la vie en sachant bien qu’ils n’auront plus à se soucier du bon fonctionnement de leur épicerie. «Nous allons nous occuper autrement et faire des choses qu’on aime. On a aussi l’intention de faire des rénovations. Nous serons grands-parents pour la cinquième fois en janvier prochain. Je ne pense pas qu’on va s’ennuyer», exprime Mme Larouche.

Propriétaire de l’immeuble dans lequel se trouvait son commerce, Michel Diamond compte maintenant louer l’espace commercial.

La fermeture de ce commerce familial s’ajoute à la disparition d’autres services de proximité à Saint-Barnabé depuis 2016, dont le centre de services de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie et le retrait du guichet automatique, il y a un peu plus d’un an.

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
micheline bourassa Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
micheline bourassa
Invité
micheline bourassa

ils meritent grandement leur retraite