Ruth Ellen Brosseau lance sa campagne électorale

Ruth Ellen Brosseau lance sa campagne électorale
Inauguration du local électoral de Ruth Ellen Brosseau. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

POLITIQUE. La candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, a inauguré son local électoral situé dans le centre-ville de Louiseville en présence de nombreux militants et bénévoles, cet après-midi.

La députée sortante a d’abord profité de l’occasion pour dresser le bilan du travail accompli lors de son dernier mandat et depuis son arrivée comme représentante des citoyens du territoire à la Chambre des communes. «À Ottawa, j’ai beaucoup parlé de ruralité, d’agriculture, souvent de la protection de notre système de gestion de l’offre dans les accords commerciaux, de lait diafiltré, de la défense de nos producteurs de fromage et des compensations pour ces gens-là. Il a aussi été question de pyrrhotite, d’Internet haute vitesse et du réseau cellulaire. Ça va être super important de défendre ces dossiers-là encore et je les connais bien. On a vu nos producteurs sous la gestion de l’offre être sacrifiés dans les accords signés par les libéraux. Ils méritent pleinement d’avoir une pleine et entière compensation. Ces gens-là ont servi comme monnaie d’échange. C’est horrible. Il faut les soutenir et ça prend un gouvernement qui va les défendre», a mentionné Mme Brosseau.

La candidate mise sur sa connaissance du territoire, des enjeux locaux et sur sa présence sur le terrain pour se faire élire. «J’entends faire une campagne positive! Je suis toujours là sur le terrain, présente et à l’écoute. Je veux connaître les dossiers et je veux trouver des solutions. En 2015, on a fait une campagne de 78 jours, c’était long! Cette année, on embarque dans une campagne de 40 jours. J’ai beaucoup plus d’expérience. J’ai des bénévoles extraordinaires et je suis prête. Je veux parler avec les gens des enjeux locaux qui les préoccupent. Je suis une voix forte à la Chambre des communes», confie-t-elle.

«Je sollicite un troisième mandat afin de poursuivre le travail que j’ai commencé. Je suis une combattante. Je ne l’ai pas toujours eu facile, mais je suis là et vous me connaissez, je vais me battre jusqu’au bout! Je suis prête à travailler avec vous», a-t-elle indiqué à ses militants et bénévoles. «C’est en travaillant ensemble qu’on va réussir!»

Ruth Ellen Brosseau, députée sortante et candidate du NPD dans Berthier-Maskinongé. Photo Pier-Olivier Gagnon

Selon Ruth Ellen Brosseau, dans un prochain mandat, sa formation politique entend s’assurer du respect de la réciprocité des normes agroalimentaires et souhaite continuer à défendre les producteurs agricoles locaux. Elle estime aussi qu’il y a lieu de s’attaquer à l’injustice fiscale lors des transferts d’entreprises familiales. «Les gens sont surtaxés présentement. Ça prend des mesures pour assurer la pérennité de nos fermes familiales et nos PME», révèle-t-elle.

Dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens, Mme Brosseau souligne que le NPD portera une attention particulière aux familles et aux aînés. «On doit défendre ces gens-là. Il y a souvent des personnes qui ont des difficultés. Il faut les soutenir tant pour défendre leur pension que pour améliorer la sécurité sur le revenu. On souhaite aussi instaurer une assurance médicaments universelle. Le NPD propose de prendre soin des gens de la tête aux pieds.»

Au cours des prochaines semaines, la candidate parlera également d’environnement. «Les changements climatiques sont préoccupants. Nous ne sommes pas à l’abri de ça dans Berthier-Maskinongé. On doit prendre les mesures nécessaires pour réduire le réchauffement de la planète. Le prochain gouvernement aura beaucoup de responsabilités et il doit agir. Nous, le NPD, nous avons un plan concret! Premièrement, c’est non à Énergie Est. Ensuite, on veut éliminer les subventions aux pétrolières et on veut s’assurer que la rénovation et la construction des bâtiments se fassent à la fine pointe en matière de protection de l’environnement.»

Même si les sondages ne favorisent actuellement pas les néodémocrates, Ruth Ellen Brosseau n’en tient pas compte. «Il ne faut pas tellement se fier là-dessus. La réponse à mon endroit est très positive dans la région. Les gens sont vraiment déçus du gouvernement libéral», conclut-elle.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des