Route 348: l’installation du panneau clignotant est débutée

Route 348: l’installation du panneau clignotant est débutée
Des travaux visant à sécuriser le passage à niveau de la route 348 et son approche sont en cours à Sainte-Ursule. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

INFRASTRUCTURE. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) informe les citoyens de Sainte-Ursule ainsi que les usagers du rang des Chutes (rte 348) que les travaux d’installation du panneau clignotant de type «Préparez-vous à arrêter» ont débuté à la fin juin, près de la voie ferrée.

Ces travaux, qui se dérouleront en trois phases, visent à rehausser la sécurité de cette intersection et à prévenir les automobilistes du passage d’un train sur le chemin de fer.

La première phase, débutée le 22 juin, consistait en l’installation du panneau et des massifs de béton. Ces travaux ont pris fin le 30 juin. Pendant cette période, la circulation se faisait en alternance entre la route Joseph-A. et la rue Fernando. La deuxième phase prévue à la mi-juillet consiste à installer les dispositifs électroniques nécessaires aux feux clignotants. Puis, le branchement électrique se fera ensuite afin de mettre en fonction le panneau à la fin de l’été.

Rappel des événements

Rappelons que l’installation de cet équipement a été jugée nécessaire suite à une collision survenue entre un poids lourd transportant du sable et un train de passagers, le 20 septembre 2016.

Le rapport du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), déposé le 11 décembre 2017, révélait que la configuration de la route à l’approche de la voie ferrée, en direction sud-est, pourrait en partie expliquer cette collision puisqu’elle empêcherait les automobilistes de bien voir le système d’avertissement du passage à niveau.

Des travaux visant à sécuriser le passage à niveau de la route 348 et son approche sont en cours à Sainte-Ursule. Photo Pier-Olivier Gagnon

«Une vue obstruée du système d’avertissement est l’un des facteurs qui ont mené à une collision», pouvait-on y lire. L’enquête a permis de déterminer que la courbe vers la gauche que doivent négocier les véhicules venant du nord-ouest bloque la vue du système d’avertissement de passage à niveau.

«Il y avait bien un panneau d’avertissement au début de la courbe pour indiquer la présence d’un passage à niveau, mais ce panneau n’était pas muni de feux pour signaler activement l’approche d’un train. Dans cet événement, tandis que le conducteur du camion semi-remorque négociait la courbe, son attention visuelle était probablement plus portée vers l’extérieur de la courbe que loin en avant. Le conducteur a freiné lorsqu’il a remarqué que le système d’avertissement était actionné, mais la distance ne lui a pas permis d’arrêter son véhicule à temps», rapportait le BST.

Le camion semi-remorque a violemment percuté un train de voyageurs VIA Rail qui circulait vers l’ouest au passage à niveau de la route 348 à Sainte-Ursule. Le premier wagon du train a déraillé et les autres wagons, tout comme les locomotives, ont été endommagés. Les réservoirs de carburant du camion se sont rompus et ont déversé quelque 60 gallons de carburant. De plus, environ 1800 gallons de carburant provenant des locomotives ont été déversés. Par ailleurs, la voie ferrée et le système d’avertissement de passage à niveau ont été endommagés. Le camion semi-remorque a pour sa part été complètement détruit. Le conducteur a été grièvement blessé et deux voyageurs du train ont subi des blessures mineures.

Après l’accident, le ministère des Transports a évalué le passage à niveau et s’est engagé, en 2018, à installer un signal avancé muni de feux clignotants. Il avait également signifié son intention de procéder à une étude de vitesse dans le secteur afin de déterminer si une baisse de vitesse était nécessaire à cet endroit.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des