Relance imminente de la Résidence Santé Les Grès?

Par superadmin

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS. La Résidence Santé Les Grès de Saint-Étienne-des-Grès, fermée depuis 2010, pourrait rouvrir. Selon des informations obtenues par TC Media, deux femmes de la région souhaiteraient faire l’acquisition de cette ancienne résidence des mains de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Trois-Rivières.

Rappelons qu’en 2010, le conseil d’administration de la résidence avait connu des déboires financiers forçant l’OMH à la reprendre sous son aile. De plus, d’importants problèmes de pyrrhotite touchant près de la moitié du bâtiment ont été découverts. L’OMH n’a pu procéder aux travaux puisqu’ils impliquaient des coûts trop onéreux. Or, l’organisme n’a eu d’autres choix que de mettre en vente le bâtiment.

«Effectivement, le bâtiment est maintenant dans les mains d’une agente immobilière qui, souhaitons-le, nous aidera à nous départir du bâtiment. En 2010, nous avions récupéré le bâtiment dans le but de relancer la résidence pour les personnes âgées. Nous avons réalisé avec une inspection plus pointue que la partie neuve du bâtiment était atteinte par la célèbre pyrrhotite. Ça touche les fondations, la dalle de béton et la cage d’ascenseur. Dans ce contexte, on a examiné des scénarios, mais ça nous a amené à vendre le bâtiment. Lors de sa vente, on va récupérer une partie des investissements qui ont été mis dedans», admet Marco Bélanger, directeur général de l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières.

Présentement, le bâtiment et le terrain sont en vente pour 251 000 $ par Liette Girard, courtière immobilière de Remax. Toutefois, l’OMH dit y aller « au plus offrant » présentement. «Nous n’avons pas eu d’offre sérieuse encore, mais je suis confiant. Il y a effectivement des gens qui examinent le tout actuellement», confirme M. Bélanger.

Le maire Landry au fait du dossier

À Saint-Étienne-des-Grès, le maire est triste de voir ce bâtiment inhabité sur la rue Principale. Robert Landry croit que ce type de résidence manque dans sa municipalité. «Notre municipalité accueille depuis plusieurs années de nouvelles familles. Nous avons eu plusieurs nouvelles constructions et la municipalité s’agrandit. Par contre, les gens vieillissent aussi et c’est un besoin chez nous. Il y a des gens qui veulent rester ici, mais on n’a pas suffisamment de résidences comme ça. Je sais qu’il y a des personnes intéressées et ce serait bien qu’une transaction puisse se conclure.»

Près de six ans séparent la fermeture du bâtiment à une possible relance.

Cette résidence offre présentement 22 unités. Elle pourrait conserver sa vocation, c’est-à-dire des logements sociaux abordables pour des personnes autonomes ou en légère perte d’autonomie.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires