Près de 20 M$ pour les municipalités de la Mauricie

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Près de 20 M$ pour les municipalités de la Mauricie
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet (Photo : Photo courtoisie)

Le ministre de la région de la Mauricie, Jean Boulet, annonce une aide financière de 19 875 343$, financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, qui sera octroyée à 43 municipalités de la région.

Grâce à cette aide, les administrations municipales pourront couvrir directement leurs dépenses occasionnées par la pandémie, comme les hausses de coûts liées à la sécurité publique, aux adaptations de bâtiments, à l’opération de camps de jour municipaux et aux processus démocratiques dans les municipalités (conseils municipaux, élections partielles et générales).

Ce soutien vise également à compenser les pertes de revenus des municipalités, comme les revenus de permis, des droits sur les mutations immobilières, des amendes et pénalités et des stationnements.

«Nous avons entendu l’appel des municipalités de la Mauricie. Avec cette aide, nous venons les soutenir pour traverser cette période difficile. Les sommes octroyées pourront servir à compenser les pertes de revenus ainsi que couvrir plusieurs dépenses qui n’étaient pas prévues. Cela pourra, par le fait même, contribuer à la relance économique», affirme M. Boulet.

Pour chaque municipalité, le montant de l’aide a été déterminé selon une approche mixte qui tient compte de deux facteurs, soit du poids démographique et des impacts de la pandémie.

Cette aide pourra être utilisée par chaque municipalité, tant en 2020 qu’en 2021, à sa convenance.

«Dans le comté de Champlain, les municipalités de la MRC de Mékinac et de la MRC des Chenaux, ainsi que la Ville de Trois-Rivières, ont fait énormément d’efforts afin de se conformer aux règles dans les derniers mois. Les élus et les employés municipaux ont su s’adapter et ils ont travaillé fort dans ce contexte difficile. Il est donc évident que les municipalités avaient besoin d’un coup de pouce financier et je suis heureuse qu’aujourd’hui notre gouvernement annonce cette aide qui sera, sans l’ombre d’un doute, la bienvenue dans Champlain», ajoute Sonia LeBel, députée de Champlain et présidente du Conseil du trésor.

«Cette aide financière est définitivement la bienvenue. Plusieurs municipalités de la circonscription de Maskinongé m’ont interpellé en raison des dépenses supplémentaires qu’elles ont dû absorber à cause de la COVID. Cette subvention va leur donner une plus grande marge de manœuvre budgétaire et ainsi, éviter de taxer davantage leurs citoyens, ce qui est également une bonne nouvelle pour les contribuables», rapporte Simon Allaire député de Maskinongé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires