Pour voir plus de femmes en politique municipale

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Pour voir plus de femmes en politique municipale
Laura Goujon, chargée de projet, et Joanne Blais, directrice de la TCMFM (Photo : Marie-Eve Alarie)

Dans la foulée du projet Plus de femmes en politique?  de la Table de concertation du Mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM), l’Auberge Gouverneur de Shawinigan accueillera un événement régional le 1er février prochain.

L’objectif de cette journée spéciale «Des municipalités engagées pour plus de femmes en politique» est de partager les résultats des actions expérimentées dans sept municipalités du Bas-Saint-Laurent pour développer des environnements favorables à l’implication des femmes en politique municipale et de présenter la trousse d’outils développée par la TCMFM ces dernières années.

En plus de présenter les résultats des travaux de l’organisme régional sur le rôle des médias dans l’implication des femmes en politique, l’événement offrira une tribune à Mireille Lalancette, professeure en communication politique à l’Université du Québec à Trois-Rivières et chercheuse au Groupe de recherche en communication politique. Elle présentera une conférence-atelier portant sur la gestion des réseaux sociaux en tant que personnalité politique et sur les communications avec les médias.

«Dans le Bas-Saint-Laurent, la Table de concertation des groupes de femmes a développé du matériel pour soutenir les municipalités qui veulent davantage encourager les femmes à s’impliquer en politique municipale, notamment en travaillant sur les communications, les structures de travail et le climat. Ça nous a menées à développer des actions destinées aux municipalités, telles que l’adoption d’un code de conduite pour éviter les remarques sexistes, par exemple», explique Joanne Blais, directrice de la TCMFM.

«Ce projet a amené beaucoup de positifs dans les municipalités où il a été testé, ajoute Mme Blais. J’espère que ça pourra amener nos instances publiques et politiques à être plus paritaires. En Mauricie, on sent qu’on a atteint un plateau en ce qui concerne la participation des femmes en politique. On est à environ 33% et on remarque que c’est difficile de dépasser ce niveau quand on parle d’emplois à prédominance masculine.»

L’événement du 1er février est ouvert à tous. Il est possible de s’inscrire jusqu’au 28 janvier au coût de 20$ par le biais de la page Facebook de la TCMFM, sur le site Eventbrite ou par téléphone au 819 372-9328

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des