Plante travaillera pour une solution permanente

Plante travaillera pour une solution permanente
Marc H. Plante, candidat libéral dans la circonscription de Maskinongé.

Fermeture du centre communautaire de Louiseville

POLITIQUE. S’il est élu, le candidat libéral de la circonscription de Maskinongé, Marc H. Plante, s’engage à créer une table de travail, composée de la Ville de Louiseville, de la MRC de Maskinongé et de la Corporation de développement communautaire de la MRC de Maskinongé, afin d’évaluer les besoins des organismes qui étaient logés au centre communautaire de Louiseville avant sa fermeture. «Cette table de travail a pour but de cerner les besoins des organismes communautaires, voir ce que la Ville va pouvoir faire en fonction des études sur le bâtiment et évaluer les perspectives d’avenir. Il faut connaître les besoins d’espace, de localisation et ce qu’on fait avec nos organismes. Il faut aussi connaître notre vision collective d’avenir», mentionne Marc H. Plante, candidat libéral dans Maskinongé. On se souviendra que le 12 septembre dernier, pour des raisons de sécurité, la Ville de Louiseville a annoncé la fermeture temporaire de son centre communautaire en raison de problèmes structuraux. Le bâtiment hébergeait une quinzaine d’organismes communautaires en plus de la bibliothèque municipale et d’une salle communautaire.

«Il faut travailler ensemble pour trouver une solution permanente» – Marc H. Plante

«Ces organismes sont essentiels pour la population et pour la vitalité de notre territoire. La fermeture d’urgence du centre communautaire a été un choc. Malgré l’adversité, ils ont tous démontré un élan de solidarité extraordinaire.  Tout le milieu s’est mobilisé. C’est prioritaire pour moi de m’engager à soutenir ces gens afin qu’ils puissent poursuivre leur mission d’aide dans un endroit propice à livrer leurs services», affirme M. Plante. De plus, le candidat libéral prévoit également travailler à l’obtention du financement nécessaire pour relocaliser les organismes de façon permanente. «Il y a trois scénarios sur la table, soit la rénovation de la bâtisse, la construction d’une nouvelle bâtisse ou la relocalisation permanente des organismes communautaires. Nos organismes doivent avoir un endroit central pour pouvoir desservir la population, mais à des coûts raisonnables. On va travailler sur différents scénarios avec les acteurs du milieu afin d’arriver à une solution permanente», promet-il. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires