Pas de deuxième mandat pour Robert Gauthier

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Pas de deuxième mandat pour Robert Gauthier
Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON.  Robert Gauthier a annoncé en séance publique lundi qu’il ne sollicitera pas un deuxième mandat à la mairie de Saint-Élie-de-Caxton.

 

Il mentionne avoir été victime durant son mandat de propos qu’il qualifie de « durs, humiliants, blessants, inhumains et nullement justifiés » et  il se dit affecté, tout comme son entourage et sa famille immédiate, « par tout ce tapage blessant et inutile ».

« Je ne pensais pas que des êtres humains pouvaient avoir autant de haine, même à l’endroit d’une personne qu’ils ne connaissent pas du tout, sans jamais avoir mis les pieds à Saint-Élie-de-Caxton pour plusieurs d’entre eux », a-t-il mentionné, écorchant au passage « certains médias traditionnels » ayant démontré, selon lui, un « manque flagrant de professionnalisme et d’éthique » par des « couvertures journalistiques grossièrement biaisées » et par des enquêtes acharnées sur son passé, remontant même jusqu’à son adolescence.

« Les élus municipaux, qui accomplissent leurs tâches avec rigueur, dévouement et probité, sont présentement mal supportés par les lois municipales pour se protéger contre ce genre d’inquisitions personnelles non justifiées et des propos injurieux qui minent leur réputation », a-t-il souligné.

Le maire sortant affirme avoir agi tout au long de son mandat dans l’intérêt de l’ensemble des contribuables de Saint-Élie-de-Caxton, au prix de sa réputation personnelle. 

Il est par ailleurs conscient que des décisions ont généré des frustrations en cours de route: « Des gens frustrés d’avoir perdu les élections en 2017 et ne respectant pas le choix démocratique, d’autres frustrés de ne pas avoir obtenu un poste permanent à la municipalité après une période de probation non concluante, des fournisseurs frustrés de ne plus avoir de contrats avec la municipalité même à un prix de 60% plus élevé que la concurrence, cela en fait beaucoup de personnes frustrées! », illustre-t-il. 

Il se réjouit toutefois du support de la « majorité silencieuse », qui lui a adressé des messages d’encouragements lui ayant permis de ne pas lâcher en cours de route et de terminer le mandat obtenu le 5 novembre 2017.

Bilan

Robert Gauthier a conclu son allocution en rappelant qu’un maire et le conseil municipal ne sont que de passage. « Ils reçoivent un héritage du précédent, ils travaillent de leur mieux et ils laissent au suivant leur propre legs. »

Celui du conseil qu’il a dirigé comprend une toute nouvelle  Politique culturelle (« La culture au quotidien »); l’achat du terrain et de la bâtisse de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie qui a permis de relocaliser la BibliothÉlie et d’imaginer le projet d’un Parc nature et culture, présentement en construction; et l’élaboration d’une étude sur le tourisme menant vers une diversification de l’offre touristique. Le climat de travail a également été assaini à la suite d’une étude portant sur le climat de travail nocif de l’époque, « qui nous a obligés à prendre des décisions moins populaires, mais nécessaires pour la saine gestion de la Municipalité », rappelle M. Gauthier.

D’autres réalisations font également la fierté du maire: le taux de taxation stable depuis quatre ans (0.83$ du 100$ d’évaluation); la station de pompage de presque 2 M$ au Domaine Ouellet; l’entente portant sur les condition de travail des pompiers; l’Infolettre mensuelle; la mise à jour de la Politique Familles-aînés; le renouvellement du Programme de soutien aux organismes; l’implantation des codes d’éthique pour les employés et pour les élus; la Politique pour contrer le harcèlement, l’incivilité et la violence au travail; des descriptions de tâches pour les employés et les millions de dollars en subventions et en  commandites  pour alléger le fardeau fiscal de la municipalité.

Robert Gauthier ajoute que le prochain conseil aura des défis importants à relever, comme réviser la taxation en 2022, suite au nouveau rôle triennal d’évaluation, négocier avec la CSN le renouvellement de la convention collective des employés municipaux, compléter les travaux d’aqueduc au Domaine Ouellet et au Domaine des Bouleaux Blancs, faire les investissements requis en loisirs et au niveau des travaux publics, poursuivre la mise en œuvre de la Politique culturelle  » La culture au quotidien « , terminer la mise en place du Parc nature et culture et en assurer son animation, et réaliser la construction du CPE, suite à l’octroi des places par le gouvernement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires