Mois de l’archéologie: un rallye GPS au programme

Par superadmin
Mois de l’archéologie: un rallye GPS au programme
Alex Martin

ARCHÉOLOGIE. Le mois d’août coïncide avec le Mois de l’archéologie à travers le Québec. Les seules activités prévues en Mauricie auront lieu au Manoir Boucher de Niverville à Trois-Rivières.

Au programme: une conférence sur le premier espace paroissial de Trois-Rivières avec l’archéologue Éléonore Aubut-Robitaille, qui a notamment participé aux fouilles de la place Pierre-Boucher, et une démonstration de taille de pierre ancestrale avec l’archéologue expérimental Michel Cadieux.

La grande nouveauté cette année sera la nouvelle activité «Parcours urbain – rallye GPS».

«Ça fait quelques années qu’on avait ce projet en tête parce que ça vient rejoindre une autre clientèle que celle qui nous fréquente déjà. Les gens partent avec un GPS sur un trajet court ou long à travers le centre-ville et découvriront l’histoire de certains personnages historiques, de lieux et du patrimoine de Trois-Rivières. Comme dans le géocaching, il y aura des caches à trouver», explique Julie Désaulniers, agente de diffusion du patrimoine à la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières.

GPS en main, vous devrez vous diriger d’une cache à l’autre et vous creuser les méninges afin de découvrir les secrets de la ville.

Différents types de caches seront disséminés sur le parcours: les traditionnelles (contenants hermétiques), les magnétiques, les nano (minuscules) et une virtuelle. On parle d’une dizaine de caches à découvrir sur le trajet court et une quinzaine sur le long parcours.

«Le volet familial de l’activité est intéressant. À chaque cache, il y aura une feuille avec des lettres mélangées. Un lexique sera fourni pour décrypter le code. On imagine bien les enfants s’amuser à le décrypter», souligne Julie Désaulniers.

Programmation -10 août, 14h: conférence «Le premier espace paroissial de Trois-Rivières» avec Éléonore Aubut-Robitaille, archéologue historienne. Réservations: 819-372-4531 -16 août, 12h à 17h: «Archéologie expérimentale – La taille de pierre» avec Michel Cadieux, archéologue expérimental -1er au 31 août, 10h à 16h30: parcours urbain – rallye GPS

L’archéologie continue d’intriguer

ARCHÉOLOGIE. «L’archéologie à Trois-Rivières, c’est assez important. Ça prend de plus en plus de place depuis quelques années. Pensons par exemple aux fouilles à la place Pierre-Boucher, au centre-ville. Au Manoir Boucher de Niverville, on a un intérêt à rendre l’archéologie plus accessible», affirme Julie Désaulniers, agente de diffusion du patrimoine à la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières.

«On veut qu’il y ait des activités offertes dans la région pour offrir un contact avec l’archéologie et les acteurs du milieu», ajoute-t-elle.

Julie Désaulniers a d’ailleurs constaté que les gens ont beaucoup de questions concernant l’archéologie.

«Il y a un intérêt concret pour l’archéologie. Et puis souvent, l’archéologie, ce n’est pas comme on le conçoit. On imagine souvent les archéologues en train de gratter le sol, mais il y a toute la préparation qui précède un chantier de fouilles. C’est aussi de conserver des artefacts dans un contexte de chantier. Il y a la rédaction et la recherche également. Certains archéologues sont même sollicités pour travailler au ministère du Transport lorsque de nouvelles routes doivent être construites», explique-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires