Michel Neveu sollicite le 2e siège à Louiseville

Par superadmin
Michel Neveu sollicite le 2e siège à Louiseville
Michel Neveu.

Après une longue réflexion, le citoyen Michel Neveu a décidé de poser sa candidature au poste de conseiller du siège no 2.

«Je voue le plus grand respect envers mes adversaires politiques, mais j’estime que mon coffre d’outils est un peu plus complet que le leur. Je crois que je peux faire une différence significative à la table du conseil municipal à un moment où la ville a vraiment besoin de personnes compétentes, créatives, innovatrices et bien branchées pour affronter les défis économiques, sociaux et culturels qui vont la confronter au cours des prochaines années», dit-il.

«Tout au long de mon parcours professionnel, comme professeur-chercheur ou comme consultant, j’ai partagé mes connaissances et mes compétences en animation, gestion, planification, implantation et évaluation de programmes et services en loisir et en gérontologie  afin de contribuer au bien-être des gens de tous les âges : jeunes, adultes et aînés. Conséquemment, à titre de conseiller, j’aimerais particulièrement m’impliquer au niveau des comités traitant de la politique familiale, de la jeunesse et des personnes qui avancent en âge, du loisir pris dans son sens large, du développement économique ou de la revitalisation du centre-ville», avance-t-il.

Depuis qu’il est à la retraite, Neveu a travaillé pour le compte de divers organismes locaux, régionaux et nationaux dans ses deux champs d’excellence. Il s’est aussi engagé dans l’action bénévole aux plans local et régional, notamment comme administrateur au Conseil d’administration du CSSS de Maskinongé, comme président du Comité des usagers de la Résidence Avellin-Dalcourt de Louiseville ou  comme collecteur de dons pour certains organismes comme Le Noël du Pauvre. Depuis le début de 2013, il intervient comme chroniqueur occasionnel à la radio locale.

Il se lance en politique pour améliorer le sort de sa communauté. «J’ai plein de projets réalistes et réalisables dans la courte ou moyenne durée que j’entends défendre auprès de mes pairs et de la population. À titre d’exemples, je vais promouvoir la création d’un comité de développement socio-économique, la mise sur pied d’un groupe de travail sur les espaces verts, les plans d’eau et les équipements culturels et sportifs, la construction d’une usine de biométhanisation et la réalisation d’une étude de besoins sociaux, économiques, culturels et récréatifs des personnes qui avancent en âge  en vue de faire de Louiseville une municipalité amie des aînés», affirme-t-il.

Le candidat est d’avis que les élus doivent faire preuve de transparence, d’intégrité et d’ouverture envers les citoyens pour contrer le cynisme qui les habite. Il s’engage à faire tout en son possible  pour que les Louisevillois reprennent confiance dans « le système » et qu’ils aient le goût de participer au développement de leur municipalité. Entre temps, il va prendre le bâton du pèlerin et aller à la rencontre de ses concitoyens, à la fois pour prendre acte de leurs besoins et de leurs revendications et pour leur faire part de ses idées pour redonner du tonus et de la vitalité à sa ville d’adoption.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires